Bienvenue sur le blog de
Vincent MAURIN

Mot clé - sport

Fil des billets

Du neuf pour Bordeaux-Sud !

Emploi : Non au quartier d’affaires !
Avec 18% de chômeurs (contre 11% en Gironde), Bx Sud a besoin d’un nouveau souffle. Le projet « Euratlantique », quartier d’affaires, s’inscrit dans une logique de concurrence entre villes européennes, contraire aux objectifs de développement durable. Emplois de bureaux (délocalisés pour beaucoup) et de services (précaires sans doute) sont une mauvaise réponse à une vraie question. Vincent Maurin intervient régulièrement à la CUB pour insister sur le besoin de projets diversifiés en lien avec les filières de maintenance SNCF, agro-alimentaires à partir du MIN et batellerie. A l’opposé du consensus entre UMP, PS et Verts, les élus communistes de Bx, Bègles, Floirac et CUB se mobilisent pour d’autres orientations économiques.

Des logements pour tous !
A Bordeaux sud, comme sur le reste de la ville, ce sont les programmes de logements défiscalisés qui ont envahi le paysage ces dernières années. Avec de vrais ratés, comme à Carle Vernet. Or, Euratlantique reste dans cette logique de la part belle au privé (65% d’accession). Et la spéculation immobilière continue… au point que les échoppes sont hors de prix ! Les 15-29 ans représentent 37% de la population du canton (contre 19% en Gironde). Si on veut qu’ils puissent demain habiter leurs quartiers, il faut porter à 50% la part du logement social dans les nouveaux programmes. Nous proposons d’initier de nouveaux programmes locatifs accessibles aux jeunes travailleurs pauvres (tps partiels, services civiques, contrats d’avenir…, aux séniors et le gel des loyers dans les HLM.

Un nouveau collège public pour le canton !
La période de reconstruction du collège Aliénor d'Aquitaine est difficile à vivre. Département et Inspection académique se doivent désormais de réfléchir à améliorer la mixité scolaire dans ce secteur sud. Les classes « musique, artistique ou internationales » ne peuvent être les seules réponses... Sauf à encourager encore l'évitement scolaire vers le privé, l'urbanisation du quartier Belcier impose de vite y dessiner un deuxième collège public. Lors du CDEN du 25 janvier, Vincent Maurin a interpellé le Conseil général et l'Inspection académique, sur le besoin de plus d'anticipation, de concertation et de transparence entre Mairie-Conseil Général-Personnels-Parents, pour la carte scolaire des collèges de Bx !

Non à la privatisation de la crèche Ginestous !
Juppé veut déléguer à une entreprise privée la gestion de la crèche Ginestous. Parallèlement au désengagement de l’Etat pour la scolarisation des enfants de moins de 3 ans, c’est le début de la privatisation des crèches bordelaises. Alors que l’offre de places ne suit pas la demande des nouveaux couples du canton en liste d’attente. Nous proposons de doubler les programmes de construction de structures petite enfance et de renforcer les effectifs PMI et MDSI du secteur.

Equipements publics à prévoir !
Le canton est connu pour ses structures culturelles très appréciées et un pôle de fête nocturne controversé. Il lui faut rattraper son retard dans les domaines sportif et citoyen.
Gymnase et piscine sont à décider en lien avec les opportunités SNCF. Il faut créer une salle municipale sur le secteur André Meunier. Lors du Conseil municipal du 28 février, Vincent Maurin s’est opposé à la délégation au privé de l’auberge de jeunesse Barbey.

Un train de ceinture et des navettes fluviales
La LGV et le tramway ne peuvent être les seules réponses aux défis de déplacements à venir. La proposition des élus communistes de création d’un TER circulaire de St Jean à Ravesies via Cenon et Arlac est désormais à l’ordre du jour. A la CUB, ils proposent de nouvelles navettes fluviales. Pourquoi pas une halte à Ste Croix et Paludate ?

Un Conseil cantonal citoyen
L’avenir du canton doit dépasser les querelles de boutiques entre Mairie et Conseil général. La compétence et la diversité du monde associatif devraient faciliter une nouvelle gouvernance apte à faire avancer l’intérêt général. Nous proposons de réunir, trois fois par an, un Conseil cantonal citoyen.

 

Premier logo d'asso avec le pont Bacalan Bastide ?

logo_usep.jpg
Je préside l'association sportive USEP de l'école Charles Martin.
L'USEP fait partie de ces associations dites "complémentaires" de l'école si utiles dans les domaines de l'éducation à la citoyenneté, de la solidarité, de l'ouverture aux champs culturels et sportifs..., essentielles à l'ambition de réduction des inégalités. Mais pourtant menacées ! En effet, les réductions de postes au ministère de l'Education nationale les ont frappées durement. Elles ont perdu une grande partie des décharges de service et mises à disposition qui leur permettaient de fonctionner et d'aider les écoles.
Pour nombre d'associations locales "résistantes", il faut donc déployer des trésors d'énergie pour vivre et grandir... C'est ce que nous essayons de faire dans mon école... grâce à l'investissement des enseignants, des élèves, des parents d'élèves, et des partenaires associatifs.
C'est dur, prenant, fatiguant... mais quel plaisir et fierté de permettre à ces enfants de quartier populaire de vivre des expériences sportives, culturelles et citoyennes de qualité !
Un exemple, parmi plein d'autres: j'accompagnerai, le 28 mars à Pau, une équipe de 10 joueurs d'échecs, qualifiée pour les championnats académiques scolaires d'échecs... et non "d'échec scolaire"... comme je me suis amusé à dire à une réunion en présence de l'Inspecteur d'académie... où l'on débattait des difficultés scolaires de Bacalan !
Ci-dessous l'article de SudOuest.
ARTICL_1.JPG

 

Grands stades en débat dans l'Huma...

L'Humanité de samedi pose le débat contradictoire au sujet de l'utilité et du financement de Grands stades en France.
La position que j'ai prise au Conseil municipal de Bordeaux (voir ici) est en phase avec les préoccupations de Nicolas Bonnet responsable de ces questions au PCF, intervenant dans cet article.
Et on voit bien la différence d'approche avec Verts et UMP, dont la ligne de rupture avec le PCF est la notion d'intérêt général et de gestion publique.
Voici, par exemple, comment je résume les positions des groupes politiques du Conseil municipal de Bordeaux:
PS et Verts:" laissons le privé financer à 100% un outil au service d'actionnaires d'un club privé ".

-Droite: "aidons le privé à réaliser son projet grâce à l'apport d'argent public, sans demander de contrepartie à visée d'intérêt général"

-PCF: "pas question de se résigner au règne du business dans le foot. La maîtrise publique doit être garante de l'intérêt général: tarifs, politique éducative et sociale, déontologie, éthique... ne laissons pas le marché dicter l'avenir du sport.

Mais...Ce n'est qu'un début, continuons le débat...
D:\DCIM\100DICAM\DSCI0224.JPG

 

« Pour un football populaire, stop business ! »

virage-sud-11_11_08_greve.jpg

Le conseil municipal de ce jour décidait du lancement de la procédure pour le montage juridique et financier du Grand Stade sous forme de Partenariat Public Privé.
Voici mon intervention:

Lire la suite...

 

CANTON 1: mieux de sport !

Chaque jour, sur mon blog, je vous livre quelques propositions pour le canton. Après l'emploi, le logement, les transports, l'éducation, la vie associative, aujourd'hui le sport, demain la culture

compétition internationale 2007

Le premier canton ne doit pas être le dernier !

SPORT Nous sommes dans un canton où les atouts paraissent exceptionnels en terme d'offre sportive: le lac, les antennes spotives, le vélodrome, les stades Daney et Martin, la piscine Tissot, la piste bi-cross des Aubiers.. Notre canton a produit des champions dans nombre de disciplines: aviron, judo, BMX, natation, pétanque... Peut-on faire mieux ? Je pense que oui. La pratique de sport collectif ou individuel en salle est concentrée aux antennes du Lac. Il n'y a pas de vrai gymnase sur le canton. On voit combien il a fallu de ténacité des jeunes de Bacalan pour obtenir un ring de boxe… dans une salle de réunion ! La dimension « santé » et « citoyenneté » doit être valorisée. Et il faut élargir l’offre sportive. Le Conseil général doit mieux s’impliquer : en co-finançant des installations pour les collèges qui serviraient aux associations. Président de l'association sportive de mon école, vous savez que j'attache beaucoup d'importance à la pratique diversifiée de nos enfants dès la maternelle. Et si j'ai demandé à Fabienne Auguste, dirigeante sportive, d'être ma suppléante pour ces élections cantonales, c'est que j'estime que le sport est une composante essentielle de la citoyenneté d'un quartier !

''Conseiller général, je réponds à la demande des profs et assos de Bacalan pour construire un gymnase à financements partagés. Je facilite les contacts pour réintroduire la pratique du rugby à Bacalan. Je défends auprès du Maire, la demande des boulistes de véritables locaux Parc de Bacalan et d'un boulodrome couvert pour la ville. Je propose début septembre une journée portes ouvertes des clubs sportifs du canton pour faciliter les démarches d'aides au financement des licences.
''concours bacalan le 10.02

charles martin

"buscaillet"