Bienvenue sur le blog de
Vincent MAURIN

Mot clé - juppé

Fil des billets

Juppé bras droit de Sarkozy depuis un an... avec lui à Bordeaux mardi... pour un discours populiste !?

Cela fera un an mardi, qu'Alain Juppé aura rallié le gouvernement Fillon.
Appelé au chevet d'une UMP en difficulté pour maintenir la cote de popularité de Nicolas Sarkozy, il a renié ses promesses aux Bordelais et décidé de cumuler deux fonctions importantes, Maire de Bordeaux et Ministre d'Etat.
Conséquence: il est bien sûr moins présent à Bordeaux et à la CUB, mais surtout, il est devenu plus sarkozyste que jamais !
Calcul politique de celui que d'aucuns jugent le seul recours possible si Sarko flanchait ?
Intime conviction que la crise ne peut être surmontée que si les pauvres trinquent (c'est vrai, ils sont plus nombreux !) ?
Se sent-il investi d'une mission idéologique trop importante pour être laissée aux représentants du MEDEF (surtout ne pas raviver la lutte de classes) ?
Devient-il le bras armé des clubs idéologiques de la droite (thinks tank) de la Fondation pour l'innovation politique, l'institut Montaigne ou la Fondation de l'entreprise ?
A l'écouter jouer le porte-parole de Sarkozy dans les media, notamment sur la crise et la dette, on peut penser que c'est bien l'ensemble qui anime le Juppé d'aujourd'hui.
Son credo ? A droite toute !
Au conseil des ministres, comme à Bordeaux !
Je répondais hier matin à un journaliste de France bleue gironde que le programme de la droite s'appliquait avec beaucoup de zèle à Bordeaux depuis un an:
- démantèlement du service public municipal en confiant au Privé les nouvelles crèches de la ville.

- floraison des programmes de logements défiscalisés alors que la ville ne respecte pas la loi SRU et entretien du mythe de "tous propriétaires" alors que les indicateurs de pauvreté sont au plus bas.

- recours systématiques aux Partenariats Publics Privés pour les grands projets (Cité municipale, Gd Stade...)

- aucune visée économique industrielle pour la ville.

- des recettes pour la ville issues de l'augmentation des tarifs aux usagers et de la vente du patrimoine municipal.

- appel croissant au mécénat pour la culture.

- une politique de vie de quartier clientéliste et démagogique.

La présence de Sarkozy mardi à Bordeaux pour un discours sur la lutte contre la fraude sociale est significative du virage qu'opère le Juppé chiraquien.
Il montre ainsi sa disponibilité à investir les sentiers nauséeux de la droite la plus populiste, la moins effarouchée à jouer de la détresse des familles les plus en difficulté ou à se disputer l'électorat d'extrême droite, celle qui n'a pas d'état d'âme dès lors qu'il faut sauver le soldat Sarko !
Quelle honte !
Pour Bordeaux et l'image de la ville ainsi marquée du sceau "de la chasse aux pauvres" (car c'est de ça qu'il s'agit, voir plus loin).
Quelle indécence !
Alors que la ville de Bordeaux affiche un taux record de pauvreté (25% des bordelais sous le seuil de pauvreté), où sont les annonces gouvernementales de justice sociale ?
Quelle hypocrisie enfin !
De quoi va-t-on parler mardi ?
De la suppression du contrôle fiscal pour les exilés des paradis fiscaux prêts à se repentir ? Des sociétés du CAC 40 qui ont probablement dissimulé des centaines de millions d’Euros dans les paradis fiscaux ? Des 500 niches fiscales permettant d'échapper légalement à l'impôt, ce qui représentent 73 milliards d'euros, selon le rapport Carrez (UMP) de juin 2008. De la réforme de l'ISF qui conduit à la suppression de l'actuelle première tranche d'imposition (entre 800 000 euros et 1,3 million de patrimoine) dans laquelle figurent quelque 300 000 contribuables (pour 400 millions d'euros de recettes en moins pour l'Etat).
Non, Sarkozy ne va pas s'attaquer aux riches, ça se saurait...
Il va pointer la fraude sociale, et ses 20 milliards dans la nature !
Mais de quelle fraude s'agit-il exactement ?
Celle des prélèvements ? Celle des patrons d'entreprises qui ne déclarent pas leurs salariés et usent du travail au noir ? Pour 15 milliards, soit 75% du montant global de la fraude !?
Voir reportage Fr2.
Non, les propos de Vauquier, Gaudin, Bertrand, ces derniers temps, laissent plutôt craindre que c'est la fraude aux prestations qu'ils veulent principalement dénoncer ! Entre 2 et 3 milliards d'indemnités d'arrêts maladie, d'allocations familiales, de RSA etc.. qui représentent 14% de l'ensemble.
Le rapport parlementaire pointe pourtant que l'essentiel de la fraude est bien liée à la fiscalité.
Mais mardi, Sarkozy et Juppé vont sans doute acter que l'essentiel de la lutte sera consacrée à la fraude sociale, c'est-à-dire à une forme de chasse aux pauvres.

On stigmatise les "assistés". On oppose les sans-papiers aux chômeurs français, les chômeurs aux travailleurs pauvres. Les travailleurs pauvres aux fonctionnaires... On divise, on élude, on détourne les réponses aux problèmes. On fait de l'audimat sur les faits divers... On sauve les riches tout en tentant de sauver le système qui les entretient... ce capitalisme qui met les Etats en faillite et les peuples en pauvreté !

C'est lui le fraudeur... c'est lui qu'il faut chasser !

 

Salah Hamouri au Conseil municipal de Bordeaux

avatar-blog-1071128538-tmpphpgHqEKI.jpg

A l'occasion d'une délibération municipale proposant la contribution de la ville de Bordeaux à la construction d'un centre touristique à Ramallah, dans le cadre de l'accord de coopération Bx-Ramallah, signé en 2007, j'ai interpellé A.Juppé sur le sort de Salah Hamouri:

Monsieur le Maire,
Ce projet d'aide pour l'aménagement d'un centre touristique à ramallah en Palestine reçoit notre adhésion la plus enthousiaste. Parce que ce pays et ce peuple souffrent de l'absence de mise en oeuvre des multiples résolutions de l'ONU depuis plus de 40 ans.
L'accord de coopération décentralisé signé en 2007 entre Bordeaux et Ramallah est une contribution à valeur de symbole pour une issue pacifique au conflit israélo-palestinien. En effet, la ville de Ramallah occupe une place singulière et respectable dans ce processus.Il nous faut l'encourager !
Tout comme il nous faut être vigilant quant au sort de ceux qui militent pour le droit des palestiniens.
Aussi, permettez-moi de relayer ici la teneur d'un courrier que vous a adressé il y a 3 mois le secrétaire départemental de la Jeunesse Communiste 33 à propos de la demande de libération du jeune franco-palestinien Salah Hamouri, détenu depuis plus de 5 ans dans une prison israélienne. Salah Hamouri, dont la cause gagne l'attention et le soutien de nombre d'élus et collectivités, a besoin de notre aide !
Merci, Monsieur le Maire, de bien vouloir trouver les formes de réponses adaptées à cet appel à solidarité.

Vincent Maurin
31,01,11

Il a répondu évasivement, "qu'il allait voir ce qu'il pouvait faire"... Comme s'il n'avait pas d'avis sur la question... Bizarre et étonnant pour quelqu'un qui a fait preuve depuis 2 mois d'une grande sollicitude vis à vis des ressortissants français emprisonnés dans d'autres régions du monde !

 

Réponses aux questions des internautes...

Voici l'intégralité de l'heure de tchat accordée par Sud Ouest le 9 novembre.... et l'article du journal du 10 novembre...
Je reviendrai prochainement sur le sens de ma candidature à BxSud, qui, je le sais, trouble, inquiète, intéresse ou ravit...

Lire la suite...

 

Conseil municipal de juillet...

Photos-0008.jpg
Les conseils municipaux se suivent... se ressemblent... mais perdent en sérénité.
Le Maire défend avec de moins en moins de brio une politique de droite municipale pourtant peu subversive à Sarkoland.
Il perd patience pour un oui ou un non (plus pour les non à vrai dire)...

Lire la suite...

 

Crèches en panne...Bordeaux maritime en rade... mais Juppé parade !

Ce matin, j'ai participé à la réception des nouveaux habitants de Bordeaux par le Maire et son Conseil municipal.
En quoi consiste cette initiative ?
Pour les 2000 nouveaux habitants (en 4 mois !) invités par un courrier mairie, il s'agissait de profiter de l'ouverture du Palais Rohan pour se documenter (culture, déplacements, tourisme, écocitoyenneté...) et pour certains, récupérer un vélo "ville de Bordeaux", mis à disposition dans la cour.
Pour le Maire, il s'agit d'abord de promouvoir son action, de présenter les projets, de prévenir qu'il n'a "pas de baguette magique", de placer ses adjoints de quartier, de poser en photo entre deux gd-mères, de faire style "je suis proche de vous"...

Mais... malgré la forte mobilisation et le bon professionnalisme du cabinet et des services municipaux... je fus témoin de deux bugs :
Le premier concerne la petite enfance. Ma fille est venue avec son bébé dans l'espoir d'en savoir plus sur les perspectives d'entrée de son fils en crèche. Je l'oriente vers l'adjointe à l'Education et petite enfance... qui lui tient son traditionnel discours "vieille France": "le mode de garde collectif n'est pas idéal, si on construit de nouvelles crèches il faudra augmenter les impôts..." Pour finir par une sentence qui a le mérite de la franchise: "votre enfant ne sera pas prioritaire car à 8 mois il est trop grand pour une entrée en crèche." Sauf que la demande d'inscription a été faite il y a un an !
Fin stratège, Juppé a précautionneusement souligné d'emblée dans son discours qu'il savait qu'il n'y avait pas assez de places pour l'accueil en crèche... Sauf qu'il n'en fait pas une priorité !
Deuxième bug: cette journée d'accueil permet au Maire d'aider ses huit adjoints de quartiers à remplir leur carnet d'adresse... Les participants sont pointés sur liste dès leur arrivée. On leur remet un flyer avec le nom du quartier et de l'élu attitré... puis les habitants sont censés retrouver le stand de l'adjoint... et y remplir une nouvelle fiche avec leurs coordonnées ! Sauf que un stand est resté vide... celui de Bordeaux-maritime... deux autres étaient occupés par des conseillers municipaux ou des agents mairie (Gd Parc et St Michel) ! Le Maire n'avait visiblement pas été prévenu de leur absence car au moment de l'appel, scrutant la tribune derrière lui, embarrassé, il n'a pu les excuser ! 38% d'absentéisme pour une réunion qui ne se tient que 3 fois par an... peut mieux faire en terme de proximité et d'accueil !
...Quant à moi, par cinq fois sollicité en tant qu'élu habitant Bx Nord, mon ego est sauf... car Juppé m'a intronisé de la sorte: "l'opposition, c'est M.Maurin"... et je fus le seul applaudi !
Et puis, ne le répétez pas... j'ai pu obtenir au stand vélocité, un brassard fluo, distribué au compte-goutte... au logo de "Bordeaux ma ville"... oui, ma ville... et je l'aime... sans perdre la raison... puisque je suis dans l'opposition !

DSC00336.JPG

DSC00334.JPG
le stand de Bx Maritime, à gauche

 

Juppé soigne sa droite

Les medias ont voulu faire un bilan de l'an 1 du nouveau mandat d'Alain Juppé. Comme les autres responsables de groupes d'opposition du conseil municipal, ils m'ont interrogé. Voir Sud Ouest de lundi 9 et 20 minutes ci-dessous.
Voici les quelques idées que j'ai avancées:

Lire la suite...