Bienvenue sur le blog de
Vincent MAURIN

Mot clé - front de gauche

Fil des billets

Voeux 2012...

Compte-rendu de la soirée de présentation de mes voeux le 4 janvier.

 

2012


En 2012, on va leur faire un dessin : "Le front... par CN-PCF
 

C'est lancé... le Front de gauche en campagne !

C'était mardi, à Bacalan... le front de gauche 33 annonçait sa campagne ...


 

Espoir...

affiche_anim_e_3.gif

A minuit, mon blog ne peut plus "faire campagne" (c'est la loi). Aussi, je profite de ce dernier moment de liberté pour vous appeler une dernière fois à vous mobiliser dimanche en allant voter pour la liste BOULANGER du Front de gauche. Afin de contrer la droite avec une "bonne gauche"...et permettre à celle-ci d'être plus forte, mieux à gauche, rassemblée, au 2nd tour !
Son score peut être le seul évènement du 14 mars... et une sacrée dose d'espoir pour ceux qui veulent résister et changer de politique !
Avant dimanche, un petit jeu pour se défouler: le chamboul'tout.

logo_fdg-med.png

 

Les communistes "on line" ... entre les gares St Jean et Ravezies

P1020890.JPG

Militants et élus communistes se sont retrouvés hier pour une nouvelle sensibilisation publique en faveur de la ligne de ceinture SNCF.
Ils ont donné une conférence de presse, traitée ce jour dans Sud Ouest.Voir aussi le tract dans ce billet.

P1020885.JPG
Michel Dubertrand, Stéphane Lebot et Céline Simon, candidats front de gauche.

P1020889.JPG

P1020882.JPG

 

Elections régionales: Invitation au débat à Bordeaux-nord

P1020880.JPG

Candidat sur la liste Front de gauche conduite par Gérard Boulanger et Michel Dubertrand, j'animerai deux réunions publiques :

  • mardi 9 mars à 18h30 salle Pierre Tachou à Bacalan, en présence de Michel Dubertrand, tête de liste Gironde, Brigitte Durafour (PG), Fabien Gay et Irène Lavallée, jeunes candidats de la liste.
  • mercredi 10 mars à 18 h salle des Aubiers, en présence de Fabien Gay.

Emploi, logement, droits, libertés... quelle politique de justice sociale ?

 

Je suis candidat sur la liste Front de gauche...

arton568-bc489.jpg

La liste girondine

1. Michel Dubertrand (PC) ; 2. Simone Gaboriau (société civile) ; 3. Gérard Boulanger (société civile) ; 4. Claude Mellier (PC) ; 5. Christophe Miqueu (PG) ; 6. Céline Simon (PC) ; 7. Pierre Augey (PC) ; 8. Marie-Claude Thiollet (Gauche unitaire) ; 9. Sébastien Laborde (PC) ; 10. Magali Julou-Poirier (PC) ; 11. Gilles Penel (syndicaliste) ; 12. Brigitte Duraffourg (PG) ; 13. Nicolas Mayer (PG) ; 14. Aicha Colas (PC) ; 15. Michel Cahen (société civile) ; 16. Christine Texier (PC) ; 17. Fabien Gay (JC) ; 18. Catherine Delahais (PG) ; 19. Dominique Chaupard (PC) ; 20. Irène Lavallée (PC) ; 21. Patrick Gimond (PC) ; 22. Geneviève Teyssier (PG) ; 23. Stéphane Lebot (PC) ; 24. Véronique Lavaud (PC) ; 25. André Legrand (écologiste) ; 26. Sophie Laulan (PC) ; 27. Jean-Michel Mespoulède (PG) ; 28. Josy Bouali (PC) ; 29. Philippe Lozano (PC) ; 30. Dominique Aubert (société civile) ; 31. Fred Duboscq (M'pep) ; 32. Jacques Vives (société civile) ; 33. Pascal Scazza (PG) ; 34. Huguette Fossat (PG) ; 35. Stéphane Leclair (PG) ; 36. Marie Estripaud-Bourjac (société civile) ; 37. Vincent Maurin (PC) ; 38. Marie-Claude Bergougnan (société civile).

appel citoyen

Nul ne peut ignorer aujourd’hui le contexte de crise profonde du capitalisme mondialisé, de crise sociale, environnementale et économique à l’échelle de la planète. Nul ne peut ignorer aujourd’hui la souffrance de millions de citoyennes et de citoyens, chômage massif, dégradation des conditions de vie, de logement, de travail pour tous.

Dans ce contexte, le grand patronat frappe fort. En France, la crise a été l’alibi qui a accéléré la fermeture de milliers d’unités de production, le refus d’augmentations de salaires, les plans de licenciements, ces choix sont accompagnés, encouragés par la droite qui a l’ambition aujourd’hui de détenir tous les pouvoirs.

Ce gouvernement applique une politique de classe visant à satisfaire les intérêts des grands groupes financiers, des grandes entreprises, au détriment de l’ensemble de la population.

Les élections régionales de Mars prochain se déroulent dans ce contexte qui a pour conséquence première sur le plan politique, une recomposition idéologique profonde dans notre pays.

L’échec de la gauche à l’élection présidentielle, l’échec de la sociale-démocratie partout en europe , l’affaiblissement des forces de transformation sociale, laissent les peuples européens aujourd’hui en panne de projet et de perspective politique de changement réel. Le champs est libre aujourd’hui pour toutes les aventures personnelles, les alliances de circonstances, les dérives de tous ordres. L’offre politique d’un front de gauche élargi a pour ambition de combler ce vide.

Les communistes veulent contribuer à faire naître une perspective politique de transformation sociale, de changement profond. Le choix que nous avons fait de construire un Front de Gauche élargi pour contribuer à créer des majorités réellement à gauche, rassemblées sur des choix clairs poursuit cette volonté politique. Nous voulons une région Aquitaine rempart à la politique de Sarkozy, rempart à la loi de la concurrence, la loi du marché, rempart au démantèlement des services publics. Nous voulons une région Aquitaine qui élabore jusque dans l’institution des politiques alternatives porteuses de changements réels pour la population.

Le contexte, le paysage politique a changé depuis les dernières élections régionales. On ne peut aujourd’hui se contenter d’une gauche majoritaire dans les régions qui conteste, qui proteste, puis qui aménage et pallie le désengagement de l’Etat dans tous les pans de l’activité humaine.

Nous pensons qu’il faut rompre avec cette logique qui porte en elle le renoncement à changer la société, ce qui est notre raison d’être, ensemble.

Nous voulons au cours de ces élections régionales être les porteurs de choix de ruptures avec les logiques à l’oeuvre répondant aux aspirations de la population. Nous voulons que le Front de Gauche soit porteur de cette volonté, nous voulons pour qu’il réussisse y apporter nos propositions, notre force militantes et des hommes et des femmes pouvant incarner ces choix tout en représentant ce que sont les aquitains. Candidats du monde du travail, de la jeunesse, syndicalistes, militants associatifs, élus de proximités, citoyens, nous sommes en campagne.

Nous lançons un appel à la population : syndicalistes, militants politiques, associatifs, salariés du publics et du privé, jeunes des quartiers et des villages à nous rejoindre et à ouvrir ensemble une nouvelle manière de faire de la politique, une possibilité de peser sur les choix qui concernent nos vies.

Le Front de gauche c’est l’outil pour Faire de la politique autrement, la condition pour réussir est que les citoyens s’en emparent.

Je rejoins le Front de gauche, j’appelle à Voter Gérard Boulanger et Michel Dubertrand aux élections régionales de Mars prochain


 

Parlement européen: qui vote quoi ?

A trois jours de l'élection, l'Humanité révèle les prises de position des députés français au parlement européen.
On voit bien la différence d'attitude entre les discours généreux de certains, ici, en campagne électorale, et leurs votes (ou ceux de leurs partis) là-bas...
à lire ici .

AFFICHE_EUROPENNES_.jpg

 

Clip front de gauche

Sur le lien suivant...

 

Mélenchon à Bordeaux

Jeudi 7 mai à 19h, rencontre publique du Front de gauche à l'Athénée municipal de Bordeaux.

La campagne des élections européennes peine à s'engager dans les medias. Sur le terrain, les deux principaux partis (que Gérard Mordillat qualifie avec malice UMPS) sont absents et s'efforcent de n'occuper l'espace public que pour des "broutilles" évitant toute référence à leurs responsabilités dans l'Europe qu'ils construisent ensemble, tout rappel de leur connivence dans le traité de Lisbonne, arme principale du libéralisme en Europe.
J.Luc Mélenchon vient de révéler le vote récent du parlement européen en faveur d'un grand marché transatlantique unifié en 2015. Comment, pour quoi faire ? Qui est au courant ?
Le PCF, comme il l'avait fait pour Maastricht en 1992 ou pour le traité constitutionnel en 2005, permet aux citoyens "d'entrer dans le texte" du traité de Lisbonne grâce au numéro spécial de l'Humanité (que je tiens à votre disposition).
A un mois du scrutin, tout est possible ! Comme en 2005, la surprise ne pourra venir que de ceux qui osent demander à transformer l'Europe.
On voit que les prises de position se multiplient. Après Inacio Ramonet (fondateur d'Attac), c'est l'écrivain, réalisateur Gérard Mordillat qui participe. Voir son __interview__. "La peur doit changer de camp" dit un personnage licencié de son roman "Les vivants et les morts"... chiche !

D:\DCIM\100DICAM\DSCI0085.JPG
le 30 avril devant la maison cantonale de La Bastide

 

Front de nord à Bordeaux

D:\DCIM\106DICAM\DSCI0084.JPG

Hier soir à Bordeaux-nord, nous avons lancé le comité local de soutien au Front de gauche.
Plus de 80 signatures ont déjà été recueillies.
Associatifs, syndicalistes, communistes, écolos, socialisants ou d'extrême-gauche, une diversité d'engagements motive la présence de ces citoyens unis pour "changer d'Europe" et sanctionner Sarkozy.
On a parlé de crise, service public, du rôle du parlement, des responsabilités droite-PS, du boycott des medias... et bien sûr de ce que l'on pouvait faire d'ici le 7 juin pour faire voter.
Chacun est reparti avec l'Huma spécial Europe et des pétitions.
Des rendez-vous sont pris pour que chaque samedi matin on tienne un point de rencontre "Front de gauche" devant les postes de Bx-Docks, Bacalan, Les Aubiers. Un tract publiera les premières signatures. Nous serons présents à la réunion des comités locaux avec Mélenchon-Daguerre le 30 avril à la Bastide et à la manifestation du 1er mai. Nous envisageons une réunion publique dans 15 jours.

voir ici le tract national

D:\DCIM\106DICAM\DSCI0083.JPG

D:\DCIM\100DICAM\DSCI0060.JPG

 

Front de gauche: création du Comité de soutien de Bordeaux-Nord

C'est jeudi 23 avril à 18 h salle Pierre Tachou de Bacalan que je vous invite à la réunion publique de création du Comité de soutien au Front de gauche de Bx nord.
Si vous souhaitez en faire partie, vous pouvez ausi me le faire savoir par mail.
En attendant... cette petite présentation video:

 
 

Ont-ils peur du peuple aujourd’hui ?

Je ne sais pas si vous avez le même sentiment, mais je vois poindre un intérêt nouveau à la démarche du Front de gauche. Les indicateurs sont nombreux . Il y a le succès du meeting du 27 mars à Villenave d’Ornon. Il y a les 15 premiers comités locaux qui naissent dans les cantons. Il y a l’accueil chaleureux de nos tracts dans les manifs, entreprises et quartiers. Il y a des retours d’adhésions au PCF (j’en ai recueillies 4 en deux semaines)...

arton3612-32aac.jpg

Lire la suite...

 

Front de gauche: Mille au Cube !

front_de_gauche_meeting.jpg

J'étais parmi les impatients de voir lancée en grand la campagne pour le Front de gauche aux européennes... C'est chose faite hier soir avec le meeting de Villenave d'Ornon salle du Cube.
Les photos sont disponibles sur le blog de mes potes de Villenave : meeting Front de gauche au Cube

 

FRONT DE GAUCHE (1)!

En février, nous avons passé une semaine de vacances dans les Alpes, avec mes amis Patrick et Anne Coulon... On a beaucoup parlé "école"... Anne est prof d'EPS à l'IUFM de l'Essonne et y anime un collectif pour l'école. Mais je ne savais pas qu'elle interviendrait au Zénith de lancement du Front de gauche à Paris le 8 mars, devant 6000 personnes, aux côtés de MG Buffet, Mélenchon, Piquet (du NPA unitaire), G.Halimi, un leader du LKP, les cinéastes Mordillat et Guédiguian... et d'autres syndicalistes...

Lire la suite...