Bienvenue sur le blog de
Vincent MAURIN

Mot clé - bordeaux-nord

Fil des billets

Crèches en panne...Bordeaux maritime en rade... mais Juppé parade !

Ce matin, j'ai participé à la réception des nouveaux habitants de Bordeaux par le Maire et son Conseil municipal.
En quoi consiste cette initiative ?
Pour les 2000 nouveaux habitants (en 4 mois !) invités par un courrier mairie, il s'agissait de profiter de l'ouverture du Palais Rohan pour se documenter (culture, déplacements, tourisme, écocitoyenneté...) et pour certains, récupérer un vélo "ville de Bordeaux", mis à disposition dans la cour.
Pour le Maire, il s'agit d'abord de promouvoir son action, de présenter les projets, de prévenir qu'il n'a "pas de baguette magique", de placer ses adjoints de quartier, de poser en photo entre deux gd-mères, de faire style "je suis proche de vous"...

Mais... malgré la forte mobilisation et le bon professionnalisme du cabinet et des services municipaux... je fus témoin de deux bugs :
Le premier concerne la petite enfance. Ma fille est venue avec son bébé dans l'espoir d'en savoir plus sur les perspectives d'entrée de son fils en crèche. Je l'oriente vers l'adjointe à l'Education et petite enfance... qui lui tient son traditionnel discours "vieille France": "le mode de garde collectif n'est pas idéal, si on construit de nouvelles crèches il faudra augmenter les impôts..." Pour finir par une sentence qui a le mérite de la franchise: "votre enfant ne sera pas prioritaire car à 8 mois il est trop grand pour une entrée en crèche." Sauf que la demande d'inscription a été faite il y a un an !
Fin stratège, Juppé a précautionneusement souligné d'emblée dans son discours qu'il savait qu'il n'y avait pas assez de places pour l'accueil en crèche... Sauf qu'il n'en fait pas une priorité !
Deuxième bug: cette journée d'accueil permet au Maire d'aider ses huit adjoints de quartiers à remplir leur carnet d'adresse... Les participants sont pointés sur liste dès leur arrivée. On leur remet un flyer avec le nom du quartier et de l'élu attitré... puis les habitants sont censés retrouver le stand de l'adjoint... et y remplir une nouvelle fiche avec leurs coordonnées ! Sauf que un stand est resté vide... celui de Bordeaux-maritime... deux autres étaient occupés par des conseillers municipaux ou des agents mairie (Gd Parc et St Michel) ! Le Maire n'avait visiblement pas été prévenu de leur absence car au moment de l'appel, scrutant la tribune derrière lui, embarrassé, il n'a pu les excuser ! 38% d'absentéisme pour une réunion qui ne se tient que 3 fois par an... peut mieux faire en terme de proximité et d'accueil !
...Quant à moi, par cinq fois sollicité en tant qu'élu habitant Bx Nord, mon ego est sauf... car Juppé m'a intronisé de la sorte: "l'opposition, c'est M.Maurin"... et je fus le seul applaudi !
Et puis, ne le répétez pas... j'ai pu obtenir au stand vélocité, un brassard fluo, distribué au compte-goutte... au logo de "Bordeaux ma ville"... oui, ma ville... et je l'aime... sans perdre la raison... puisque je suis dans l'opposition !

DSC00336.JPG

DSC00334.JPG
le stand de Bx Maritime, à gauche

 

Tram-lutte à Bacalan

La pétition pour une égalité de desserte Tram-Bus à Bacalan fait un tabac... Les medias locaux continuent de relayer le mécontentement des habitants... moi aussi !

Voir journal de TV7 (curseur à 10):

 

Il n’y a plus de quartiers… et plus de Nord ?

Je ne suis pas allé au Conseil de quartier Bordeaux-nord de ce jour. Je n’irai d’ailleurs plus si le Maire persiste dans sa volonté de n’en faire que des grand-messes à l’opposé des principes démocratiques de parole partagée, de proximité, de pluralisme. J’avais déjà boycotté celui de novembre, en échos à la protestation des associations de Bacalan, opposées à la disparition du Conseil de leur quartier. Je n’avais alors pas pris de position publique, espérant y déceler tout de même matière à échanges, confrontation et propositions, avec une participation renouvelée des habitants… Ce ne fut pas le cas ! La principale critique que je formulais lors des Conseils de l’ancienne mandature, à savoir que cette réunion n’était que la tribune du Maire pour vanter sa politique municipale, s’est confirmée… Avec deux différences tout de même : le choix de l’échelle du canton pour tenter de faire la nique aux conseillers généraux PS, et la mise sur orbite de 8 adjoints de quartier, dotés d’un petit budget « non participatif », d’une mairie de quartier flambant neuve, d’un staff travaillant pour eux, d’une communication adaptée à la promotion de ces femmes et hommes, vassaux d’un Maire suzerain leur confiant un fief à défendre ou conquérir ! Objectifs inavoués qui n’ont pas grand-chose à voir avec le besoin de réponses de proximité exprimé par les citoyens préoccupés par la vie quotidienne (emploi, logement, scolarité, santé…). Preuve en est la symbolique du lieu de réunion choisi par le Maire et son adjointe de Bx-nord : en novembre : la base sous-marine, en mai : le vélodrome du lac ! Il est vrai que la capacité d'accueil de ces lieux prestigieux permet de rameuter plus facilement tout ce la mairie compte comme collaborateurs de cabinet ou chefs de service, tout ce que le commissariat central de police compte comme brigadiers et brigadiers-chefs, publics professionnels qui constituent souvent plus de la moitié de l'assistance ! Pour éloigner davantage les citoyens des lieux d’information et de débat, on peut difficilement faire mieux ! De nombreux habitants des Aubiers et Bacalan qui fréquentaient les conseils jusqu’alors, m’ont confié qu’ils n’iraient plus. Est-ce, in fine, l’objectif du Maire ? Il va me répondre que ces Conseils n’ont pas vocation à régler les problèmes de proximité, que des ateliers de zones, de rues, sur des thématiques ciblées existent… Sauf que, et c’est pas un détail… il n’y a plus ouverture à tous mais « public désigné » et élus d’opposition non invités ! J’en conclue que le Maire et son équipe ne peuvent concevoir démocratie et proximité. C’est l’un ou l’autre ! J’en tire les enseignements. Et alors que j’étais un élu d’opposition plutôt assidu et constructif dans les « feus » conseils des Aubiers et Bacalan, je ne cautionnerai pas cette parodie de vie démocratique de quartier. Ce qui ne m’empêchera pas, en Conseil municipal, d’être vigilant et actif concernant tout problème et projets concernant le territoire de Bx Nord. Comme je l’ai fait récemment concernant le traitement inéquitable de l’utilisation du FIL (budget de l’adjoint), l’avenir des entreprises SAFT et LESIEUR, la part de logement social et la mixité scolaire avec un collège aux berges du lac, le réseau TBC et la voie de chemin de fer de ceinture… etc. Préoccupations, j’en conviens à des années lumière du simple débat existentiel autour du choix du nom du quartier ! (voir ma réaction ici) Bordeaux-nord leur fait peur ? Ils changent le nom ! Puisqu’ils se réunissent ce soir dans une enceinte sportive, ils espèrent que tout « roule » au vélodrome… mais permettez-moi de noter qu’ils jouent vraiment « petit bras » !
Dommage pour Bordeaux.