Bienvenue sur le blog de
Vincent MAURIN

Mot clé - agenda 21

Fil des billets

Agenda 21

AGENDA 21 - Communication du Maire

Voici mon intervention au Conseil municipal du 20 juillet:

La communication de ce jour est un point d’étape de la mise en œuvre de l’Agenda 21 de la Ville et vous avez eu l’idée, Monsieur le Maire, de faire précéder la communication de ce bilan par un sondage. Quelques commentaires sur ce sondage : 1- Je le trouve très approximatif pour ne pas dire de mauvaise qualité (j’espère qu’il n’a pas coûté trop cher) et je prends deux exemples : - Puisque c’est la question du stationnement qui est pointée comme échec de l’action municipale (71% d’opinions négatives) alors que,paradoxalement, le premier souci en matière d’environnement est la pollution de l’air par l’automobile (50%), pourquoi le sondeur ne pose-t-il aucune question sur le niveau d’engagement de la Ville et le niveau d’implication des bordelais en matière d’usage des transports en commun, du vélo, ou de la marche ? - On demande aux bordelais si, à Bordeaux ils sont préoccupés par les produits utilisés pour l’agriculture, mais on ne leur demande pas s’ils connaissent l’existence du jardin botanique ou du parc floral.

2- il est donc bien difficile d’y trouver un quelconque étayage à une évaluation plausible de 6 mois d’agenda 21. Bien dommage car si la question: « à votre avis la municipalité a-t-elle mis en place un agenda 21 ? » n’est validée que par 4 bordelais sur 10, il aurait été utile me semble-t-il de mieux travailler dans ce sondage le niveau de perception des actions de dvpt durable.

3- Bref, ce qui me fait dire qu’au fond, ce qui vous importait surtout, M.le Maire avec ce sondage, ce n’est pas la première question qui voit l’action de la ville plébiscitée par 95 % des sondés pour la valorisation du patrimoine et critiquée par près d’un bordelais sur 2 concernant l’accès au logement et l’aide aux plus démunis, mais ce sont les 2 dernières questions : quand la municipalité est « mobilisée » pour le dvpt durable pour 76 % des sondés, son Maire lui l’est pour 87 % (à noter tout de même le faible score de « très mobilisé » : 16 et 29% et au final à la question sur l’avance et le retard de la ville et du maire sur la thématique dvpt durable 70% des sondés les jugent « ni en avance, ni en retard » avec un bonus au Maire qui a 6 points d’avance sur la ville ! Félicitations !

A propos du bilan d’étape thème par thème :

- Je ne soulèverai pas à nouveau votre ire en rappelant l’inadéquation entre développement durable et capitalisme que développe très bien le non communiste Hervé Kempf dans ses deux derniers ouvrages et je resterai sur le document d’aujourd’hui :

- Sur les énergies renouvelables, j’avais compris que la ville engagerait une étude sur l’énergie hydrolienne entre les piles du pont de pierre. Qu’en est-il ?

- Sur les déplacements doux, je ne reviens pas sur les critiques émises le 22 décembre concernant l’absence de référence à la ligne de ceinture SNCF et à l’absence de projets concernant les navettes fluviales. Mais je propose qu’on se fixe de nouveaux objectifs en terme d’usage du vélo notamment par rapport aux ruptures de continuité des trajets en sites propres. Et qu’on travaille également à partir de l’indicateur accidentogène.

- sur la consommation d’eau, ok pour la mise en place de poches en plastique dans les chasse d’eau des toilettes des écoles, mais il faut vite dégager des solutions pour que les jardins pédagogiques des écoles puissent bénéficier de récupérateurs d’eau pluviale.

- sur l’éducation, les efforts de la ville sont réels mais les besoins augmentent par exemple en terme de classes de neige et de classes de découverte où trop de projets, notamment de classes de cycle 2 ne sont pas retenus faute de financements. Je précise que le doublement de la fréquentation des classes vertes de la ville a été obtenu par la réduction de moitié de la durée des séjours. Enfin, on ne peut que regretter l’échec de la mise en place des agendas 21 scolaires qui nécessite me semble-t-il de nouveaux moyens en formation et temps de concertation de la part de l’inspection académique.

- sur la gouvernance et en lien avec les efforts indispensables de communication aux publics, il me semble utile de réfléchir à des agendas 21 de quartier en revisitant et le découpage cantonal inapproprié aux besoins de proximité et la participation pluraliste des citoyens dans des conseils consultatifs de quartier.

 

Agenda 21 de Bordeaux... sans consensus !

Le 22 décembre, le Conseil municipal devait adopter l'Agenda 21 de la ville. L'oppositions s'est abstenue... au grand désespoir de Juppé... qui pensait avoir réalisé la copie parfaite !
Il n'a pas supporté notamment ma critique de fond qui démontre l'incompatibilité entre développement durable et capitalisme. Ce qui l'a conduit à lacher une tirade anticommuniste que seul l'élu FN avait le culot d'avancer dans la mandature précedente (voir annexe).