Permettez-moi de relayer le coup de g... ou de blues d'Alain Mangini, correspondant de quartier du journal Sud Ouest qui, après Marion Vanhoutte, a su faire "respirer" les débats, les combats et les "petits riens" qui font qu'on aime un quartier et que l'on prend plaisir à s'y lire...:

''Bacalan, un quartier de Bordeaux à découvrir à travers la correspondance d’Alain Mangini, correspondant pour le journal Sud-Ouest à Bordeaux Bacalan. Retrouvez aussi ses articles, chaque mardi dans le quotidien, version papier.”

La réalité est différente : les pages locales de Sud-Ouest concernant Bordeaux passent de 8 à 2 pages… La disparition des pages quartiers devient en ce retour d’été 2008 une triste, mais réelle, réalité. Les correspondants de Bordeaux sont dans l’attente des résultats des ventes de Sud-Ouest dans les semaines à venir… et des réactions des bordelais (donc des bacalanais !) qui s’attachaient à leur page-quartier. A eux de se mobiliser pour réclamer son retour. Donc, je vous dis… AU REVOIR (ce que je souhaite) ou ADIEU… Peut-être aurais-je le courage de continuer d’animer ce site, mais vous comprendrez que l’envie me manque actuellement.
Alain Mangini.

voici le commentaire que je laisse sur son blog (référence ci-contre dans mes liens):

''Alain, je comprends ta déception et admire la retenue avec laquelle tu exprimes ta colère. Sud Ouest fait des choix éditoriaux qui sont de plus en plus clairs quant à ses préférences socio-politiques. Il accompagne (parfois avec zèle) une vision réductrice du débat politique et des faits de société. La suppression des pages quartier montre bien une conception de l’information mieux détachée du local pour laisser moins de “prises” aux citoyens dans leur volonté de “gérer” leur quartier. Lamentable !
Bravo pour ton boulot… je suis sûr que tu vas continuer à écrire pour notre quartier… ici ou ailleurs !''