Au théâtre du Pont tournant vendredi et samedi 21 novembre, cette pièce italienne est jouée par la compagnie du Gai savoir.
Je participerai vendredi au débat qui suivra la pièce, en présence du metteur en scène Michel Allemandou et de l'acteur Vincent Taconnet.


En savoir plus sur le site du Théâtre et sur celui de web TV Montaigne.

communistes1.jpg Au tournant du nouveau siècle, Vittorio Foa, syndicaliste, écrit à deux membres de l'ancien P.C. I., Miriam Mafai et Alfredo Reichlin. Il leur demande pourquoi les communistes se sont tus après la disparition de leur parti, en 1991…. Une œuvre politique, au sens citoyen du terme, portée à la scène tout d’abord par le prestigieux Luca Ronconi en Italie puis en France par Jean Pierre Vincent. Une œuvre qui rappelle à chacun l’impérieuse nécessité de continuer à penser le monde. Même, et surtout, lorsqu’il paraît inintelligible.

Ils étaient des millions dans le monde entier les hommes et les femmes qui se disaient communistes. En Italie, il y a encore peu de temps, plus d’un tiers des citoyens se disaient tels. Maintenant ils sont en majeure partie silencieux...Ce silence, je le ressens avec acuité, presque jusqu’à l’obsession. Mais il y a une chose encore plus importante que le silence. Le communisme est terminé et l’anticommunisme continue à faire rage, non comme tentative de pensée mais comme insulte, non comme recherche mais comme agression …
Vittorio Foa