les aubiers 07.02
lu dans Bordeaux-actu sur :
http://www.bordeauxactu.com/Justice-sociale-selon-Alain.html?


MUNICIPALES 2008 / BORDEAUX Justice sociale selon Alain Rousset



par Elsa Provenzano

 La première réunion publique de l’équipe de campagne d’Alain Rousset s’est tenue hier, jeudi 7 février 2008, sur le thème de la Justice sociale et dans un lieu symbolique, le centre social des Aubiers. Michèle Delaunay a souligné que ces deux choix étaient des signes forts.

Un projet pour tous les quartiers. La justice sociale appelle des combats dans des domaines aussi variés que le logement, l’éducation, la petite enfance, l’insertion professionnelle et la santé. Sur ces sujets, Pierre Hurmic, co-listier vert d’Alain Rousset, a précisé qu’il ne s’agissait pas de donner des réponses toutes faites aux citoyens bordelais mais bien de " changer les quartiers ensemble."

De gauche à droite : Medhi Boudad, Alain Rousset , Philippe Dorthe et Vincent Maurin

PHOTO - MIREILLE RAJOELY

Medhi Boudad, co-listier d’Alain Rousset, a été particulièrement apprécié et salué par les habitants du quartier car il est lui-même originaire des Aubiers. Il a rappelé que " le pouvoir appartient à la masse et non aux élites " et il a incité les citoyens à se réapproprier ce droit d’expression le 9 et 16 mars prochain.

Des initiatives fortes. Sur le dossier très sensible du logement, Pierre Hurmic a affirmé qu’ " il manque 7000 logements sociaux à Bordeaux ". Sur le dossier de la petite enfance, une aberration a été souligné : " c’est sur le territoire des logements sociaux qu’il y a le moins de crêches.

Et, c’est à Caudéran qu’on en trouve le plus... " Sur cette question Alain Rousset propose de doubler les crédits en ce qui concerne l’accueil des moins de trois ans. 

Vincent Maurin, professeur de formation, a pour sa part pointé la nécessité d’ouvrir l’accès des restaurants scolaires à tous les enfants et pas seulement à ceux dont les parents disposent des revenus suffisants. Alain Rousset a manifesté son inquiétude concernant la situation des 18/24 ans qui va en se précarisant. Le candidat PS envisage par exemple d’augmenter le nombre de places en foyer de jeunes travailleurs au niveau de certaines villes comme Grenoble, ce qui représente 600 places au lieu de 180 actuellement.

Alain Rousset, très heureux de débuter sa série de réunions publiques dans le quartier des Aubiers, a lançé : " j’y reviendrai ! ". Une promesse dont les habitants vont sans aucun doute se souvenir.