Bienvenue sur le blog de
Vincent MAURIN

Mot clé - JC

Fil des billets

Salah Hamouri au Conseil municipal de Bordeaux

avatar-blog-1071128538-tmpphpgHqEKI.jpg

A l'occasion d'une délibération municipale proposant la contribution de la ville de Bordeaux à la construction d'un centre touristique à Ramallah, dans le cadre de l'accord de coopération Bx-Ramallah, signé en 2007, j'ai interpellé A.Juppé sur le sort de Salah Hamouri:

Monsieur le Maire,
Ce projet d'aide pour l'aménagement d'un centre touristique à ramallah en Palestine reçoit notre adhésion la plus enthousiaste. Parce que ce pays et ce peuple souffrent de l'absence de mise en oeuvre des multiples résolutions de l'ONU depuis plus de 40 ans.
L'accord de coopération décentralisé signé en 2007 entre Bordeaux et Ramallah est une contribution à valeur de symbole pour une issue pacifique au conflit israélo-palestinien. En effet, la ville de Ramallah occupe une place singulière et respectable dans ce processus.Il nous faut l'encourager !
Tout comme il nous faut être vigilant quant au sort de ceux qui militent pour le droit des palestiniens.
Aussi, permettez-moi de relayer ici la teneur d'un courrier que vous a adressé il y a 3 mois le secrétaire départemental de la Jeunesse Communiste 33 à propos de la demande de libération du jeune franco-palestinien Salah Hamouri, détenu depuis plus de 5 ans dans une prison israélienne. Salah Hamouri, dont la cause gagne l'attention et le soutien de nombre d'élus et collectivités, a besoin de notre aide !
Merci, Monsieur le Maire, de bien vouloir trouver les formes de réponses adaptées à cet appel à solidarité.

Vincent Maurin
31,01,11

Il a répondu évasivement, "qu'il allait voir ce qu'il pouvait faire"... Comme s'il n'avait pas d'avis sur la question... Bizarre et étonnant pour quelqu'un qui a fait preuve depuis 2 mois d'une grande sollicitude vis à vis des ressortissants français emprisonnés dans d'autres régions du monde !

 

MANDELA oui... Sarko non !



La visite de Sarkozy en Afrique du sud m'oblige à faire un retour en arrière sur les années 80-90. En effet, la lutte contre l'apartheid a occupé 6 années de mon engagement de jeune communiste.
En1985, seulement 2% des français connaissait Nelson Mandela. Ils ignoraient qu'il était emprisonné depuis 1964 par le régime raciste. Une vaste campagne de mobilisation a abouti à lever le voile sur la réalité de ce régime capitaliste raciste, sur les complicités des gouvernements occidentaux et des grands groupes industriels.

mandela.08.jpg

1989: une des nombreuses fresques réalisées par les jeunes communistes dans la cité Yves Farges à Bègles. Ma fille Elsa avait 2 ans.

Lire la suite...