La direction de Ford ne le cache plus, le site de Blanquefort avec ses 1800 salariés est menacé de disparition.