Les communistes viennent de conclure une longue période de débat autour d'un texte (base commune) qui a recueilli 75 % des votes des délégués au Congrès national, suivi de la réélection de MG Buffet au sein d'une direction collégiale coanimée par Pierre Laurent.
Les medias n'ont retenu de cette période que l'oraison funèbre martelée par l'idéologue Stéphane Courtois (hier encore sur France Info) ou alors, ils ont simplement fait le choix de ne parler de ce congrès que de manière anecdotique et politicienne. A les écouter, les spéculations sur l'éclatement, les évictions, les querelles internes devaient prendre le pas sur l'enjeu essentiel : dans ce monde de brutes, ce capitalisme ravageur, avec cette gauche conformiste, cette extrême gauche antiunitaire, quel espace et utilité nouvelle d'un PCF adapté au monde d'aujourd'hui ?
En Gironde, nous avons élu une direction de 60 membres, j'en suis. Notre délégation girondine au Congrès du Bourget nous rendra compte mercredi soir. En attendant... leur photo:

et ci-dessous, l'article de l'Humanité. congr_s.jpg
congres_arton3306-b09c6.jpg