Bienvenue sur le blog de
Vincent MAURIN

Mot clé - Bordeaux nord

Fil des billets

Monument de la Paix de Bordeaux-lac

Samedi 6 août à 17h30, se tiendra, comme chaque année, une cérémonie commémorative des bombardements d'Hiroshima et Nagasaki, au pied de la sculpture japonaise; au bord du lac de Bordeaux. Les organisateurs, militants pacifistes, attendent depuis deux ans une réponse à leur demande de valorisation du site. Ce fut l'objet de ma question écrite du Conseil municipal du 18 juillet...

Lire la suite...

 

Coups bas pour Bx Nord !


COMUNIQUE DE PRESSE
À rédaction,

Comme expliqué dans ma déclaration du 11 mai 2009 (voir lien), je ne participe plus au conseil de quartier de BxNord, rebaptisé à la hussarde BxMaritime. La raison principale en est la disparition de la notion de proximité citoyens-décideurs. La preuve ce soir où deux sujets concernant le quartier du Lac et de Bacalan vont être présentés à Cap Sciences !

Comme ces deux projets n'ont fait l'objet d'aucune concertation ou échange entre l'adjointe de quartier et l'élu d'opposition que je suis, habitant et travaillant dans le quartier, je livre ici mon point de vue:

- collége privé sur Ginko: c'est une véritable provocation au moment où la communauté éducative se mobilise depuis des mois pour la défense du service public d'éducation, frappé par 16000 suppressions de postes. Provocation quand la Ville dit que c'est le Conseil génèral qui a préféré le site de Bruges pour le collége public en omettant de préciser que tous les élus de la Cub, hormis les communistes, ont validé le projet Bruges. Provocation qui me laisse malheurerusement craindre une entente CG-Ville de Bx-Rectorat ne répondant pas aux besoins de mixité scolaire sur ce secteur nord de la ville, comme je l'ai réclamé lors du CDEN du 28 janvier dernier.

- chalets Emaus pour les Roms: je m'oppose au choix unique de Bacalan, pour l'implantation des 10 chalets bordelais. La solidarité doit pouvoir s'exprimer sur d'autres quartiers de Bx, notamment Caudéran qui dispose du foncier nécessaire. Bacalan, avec les 700 résidents de la communauté andalouse, les 32 caravanes de gens du voyage de la jallère, un taux de chômage double de la moyenne communale, des établissements scolaires en voix de ghettoisation du fait de l'évitement scolaire, ne présente pas toutes les garanties de réussite d'intégration de ces populations fragilisées par le refus des régularisations préfectorales et la précarité.


Bordeaux le 21 mars 2011

 

Tramway de Bacalan: rien n'est réglé !

COMMUNIQUE

Tram de Bacalan: au fond, rien n'est réglé !

J'ai assisté lundi matin à la remise en service du pont principal des écluses des bassins à flot de Bacalan.
Cette réouverture, attendue depuis plus de 4 mois va résoudre un problème: la rupture complète du traffic "Bassins-Claveau" lorsque le pont secondaire s'ouvrait pour laisser passer les bateaux à marée haute.
Mais ce n'est qu'un retour tardif et précaire (surveillance visuelle provisoire) à la normale !
Car le traitement inégalitaire des usagers de cette portion de ligne n'est pas résolu: le Président de la CUB a confirmé hier dans son point presse qu'il n'était pas à l'ordre du jour de modifier les fréquences de desserte du terminus Claveau !
Les habitants et salariés de ce quartier continueront donc à subir un service amputé de 2/3 en heures de pointe (12 minutes d'attente au lieu de 4 sur le reste de la ligne) !
Consciente du peu d'attractivité de cette fréquence au rabais sur cette portion de ligne, la CUB vient même de décider de déplacer le terminus du bus 76 (ligne Parempuyre-Claveau) aux... Bassins à flot !.. Le parc-relais Brandenburg reste vide... Et on disserte sur le développement durable ..!?
Si c'est le manque de rames de tram qui est invoqué par le Président et Kéolis, je vois deux questions:
- donner les moyens et demander des comptes à la société déléguée (embauches de chauffeurs)
- pourquoi la rigueur ne frappe-t-elle que Claveau ? Bacalan est le seul quartier "tram" autant discriminé, aucun des 6 autres terminus n'a plus de 8 minutes d'attente.
Et que dit le Maire de Bordeaux ? Rien... il a des dossiers plus importants à "dealer" avec le Pdt de la CUB... Comme le Grand Stade ou le Centre culturel du vin, à propos duquel, son adjointe de quartier a laché hier matin :"avec le centre culturel du vin, il y aura plus de tram demain à Bacalan !"
Cela résume malheureusement bien le niveau de considération des uns et des autres pour ce quartier destiné à devenir un nouveau terrain de jeux des promoteurs... avec la bénédiction de la Ville, de la CUB, et du Grand Port Maritime...
Les lumières perchées de l'oeuvre "RESPUBLICA" auront bien du mal à y éclairer l'intérêt général, si nous ne nous manifestons pas davantage !

Photos-0001.jpg
Photos-0003.jpg
P1020585.JPG

 

Réponses aux questions des internautes...

Voici l'intégralité de l'heure de tchat accordée par Sud Ouest le 9 novembre.... et l'article du journal du 10 novembre...
Je reviendrai prochainement sur le sens de ma candidature à BxSud, qui, je le sais, trouble, inquiète, intéresse ou ravit...

Lire la suite...

 

Bordeaux-nord convoité...

Photos-0005.jpg

La biennale d'architecture Agora, les 7,8,9 mai dernier, a permis à de nombreux habitants de Bordeaux et CUB de découvrir les Bassins à flot.
Site qui fait l'objet d'un vaste projet piloté par Nicolas Michelin.
Voici les réponses aux questions posées par un collaborateur du service aménagement de la Ville:

1) En tant que directeur d’école quel regard portez-vous sur le paysage économique et social de Bacalan aujourd’hui ? sur la vitalité culturelle du quartier ?

Bacalan fait partie des 7 quartiers prioritaires de Bordeaux au titre de la politique de la ville. Ce classement est justifié, selon moi, par trois indicateurs principaux: le taux de chômage deux fois supérieur au taux moyen de la ville, la forte présence de deux communautés de gens du voyage paupérisées et un échec scolaire lourd pour une partie des élèves. Bacalan garde toutefois ses traditions d’engagements associatifs et politiques. Au plan culturel, il y a un réel bouillonnement militant. « Mascaret » incarne cette recherche de culture partagée.

2) Comment avez-vous vécu l’évolution économique de Bacalan, marquée par une vague de désindustrialisation ?
Les années 80 furent terribles pour Bacalan. Je me souviens de la mobilisation de tout le quartier contre la fermeture de la raffinerie de sucre rue Achard en 1984. A cette époque, au plan national, comme local, tous les responsables politiques, à part les communistes, se résignaient à la désindustrialisation. La rue « bleue » de Bacalan (rue Achard, couleur des bleus de travail des ouvriers du port, des docks, de la raffinerie, des tabacs, des chais, de la métallurgie) n’était plus que nostalgie. Aujourd’hui, les implantations de bureaux ne répondent pas au besoin de travail de la majorité des jeunes du quartier. Je le regrette.

3) Parlez-nous de votre attachement à ce quartier.

J’ai la chance d’habiter, de travailler et de militer à Bacalan. Mon fils est à l’école Charles Martin, son frère et sa sœur ont fréquenté Achard et Blanqui. Je m’y sens bien. C’est un « vrai » quartier. Les gens se connaissent. Il y a une vie associative riche. Des équipements acquis de haute lutte, comme la salle polyvalente Pierre Tachou. De la solidarité. Un esprit rebelle et anticonformiste qui n’est pas étranger à mon élection comme élu communiste à la Mairie. Et en même temps, plein de défis à relever… pour la réussite scolaire, l’accès au logement, l’emploi, les services publics… Pas le temps de s’ennuyer !

4) Comment imaginez-vous le Bacalan de demain ?

Il sera un compromis entre visées d’experts, appétit des promoteurs, pragmatisme des politiques et mobilisations citoyennes. Pour avoir refusé de voter le projet Grumbach condamnant la grande écluse des Bassins à flot et mené la bataille publique pour la desserte de Bacalan par le tramway, j’ai plus confiance au « génie » citoyen qu’au concept bobo de défense du « génie » du lieu (d’ailleurs dans le cahier des charges des projets). Demain, l’enjeu pour Bacalan sera sa capacité à résister ou pas à une urbanisation « excluante ». Il faut que les enfants du quartier puissent demain habiter à Bacalan !

5) Qu’attendez-vous du projet d’aménagement de Nicolas Michelin ?

Une vraie mixité économique et sociale. Par des Bassins mieux intégrés au port, animés par des bateaux et de la réparation navale plus que par des guinguettes. La modernisation de l’usine Lesieur. Des logements accessibles à tous, et donc du logement locatif à loyer modéré à parité avec le logement privé. La desserte par tram-train de la rue Lucien Faure vers St Louis et Cenon. Des services petite enfance, scolaires, vie associative adaptés aux 5400 logements. Bref, un concept de quartier « durable », non pas seulement par les innovations de protection environnementale, mais par un nouveau label de « quartier pour tous ». Lieu « génial » ? Faisons tout pour !

Vincent Maurin

 

Bassins à flot... projet bobo ?

Le conseil municipal de lundi donnait l'occasion au Maire de présenter le projet de Nicolas Michelin pour l'aménagement du site des Bassins à flot... Ci-dessous mon intervention...
Voir aussi mon billet d'octobre 2008.

Lire la suite...

 

Flots de regards sur les bassins...

Les étudiants de l'IJBA ont investi les Bassins à flot et Bacalan avec une grande perspicacité.
En effet, en peu de temps (2 semaines) et malgré leur méconnaissance du quartier, ils ont su à la fois s'imprégner de l'identité de ce quartier et esquisser son devenir. Pour cela, ils ont réussi à mêler l'anecdote et le fond... simple acteurs et décideurs... sujets sensibles et polémiques... certitudes et questionnements... Bref... un professionnalisme en herbe qui n'a rien à envier aux organes de presse monopolistiques locaux et nationaux plus exercés à la pensée unique !
J'ai particulièrement apprécié le gros travail autour de l'aménagement urbain des Bassins (le PAE).
J'ai juste deux regrets:
- l'absence de sujet autour de l'investissement associatif et culturel porté par Yves Jouanard, Fabien Hude, Michel Dessalles, Stéphane Alvarez avec le collectif Mascaret.
- l'absence de sujet autour des enjeux éducatifs et scolaires du quartier.

Voici les articles que je vous recommande:
- Lesieur
- promoteurs
- on est pressé
- cols bleus
- garage moderne
- Pont tournant

 

Réseau de tram-bus de Bx-nord

J'ai participé vendredi soir à la réunion de concertation de la CUB, salle Gouffrand, présentant le réseau TBC défini pour février 2010 sur Bx Nord. Après avoir entendu les remarques de l'association Vie et travail à Bacalan, réunie en AG le 1er octobre, J'ai formulé quelques propositions d'amélioration du projet sur Bacalan (voir ci-dessous).
Comme il n'est pas prévu de réunion officielle à Bacalan, je vous livre les éléments publics qui peuvent, jusqu'au 10 octobre, susciter votre réaction.
En voici le projet de tracé, tel que vous pouvez le consulter sur le site de la CUB et vous informer des différents types de lignes, entre liane, corol et citéis sur ce site d'échanges...:

P1010964.JPG

Lire la suite...

 

Bordeaux maritime ?

"Bordeaux-nord" est sur le point d'être rebaptisée "Bordeaux maritime" !
Je ne partage pas ce changement de nom pour trois raisons:

- sauf à changer les noms des autres quartiers, il n' y aura plus de cohérence d'appellations sur l'ensemble de la ville, car tous portent un nom lié à son emplacement (Bastide, Caudéran, Centre, Sud, Gd Parc...).
- "Maritime" évoque le Port et, que je sache, le nouveau quartier du Lac n'aura pas grand chose de commun avec la Garonne... sauf à relancer le projet du début du XXème siècle, du canal "Grattequina" reliant la Garonne en amont vers le bassin à flots n°2...
- "Bordeaux-nord" est une réalité géographique, administrative (l'Education nationale vient même de redéfinir un redécoupage de circonscription avec ce terme, la Préfecture aussi, la plupart des ministères et collectivités également), sociologique (politique de la ville...), économique (une zone d'activité porte ce nom...)

"Maritime" est-il un clin d'oeil au passé et au patrimoine, ou au retour à une vocation maritime que Chaban puis Juppé n'ont eu de cesse de sacrifier ?
Le Maire décide-t-il enfin de répondre aux demandes répétées des communistes de redéfinir des projets d'activités liées au fleuve et au Port ? Si oui, plus que le nom de baptème d'un seul quartier, c'est bien une impulsion d'ensemble de la ville qu'il faut oser engager... et ce n'est pas encore à l'ordre du jour économique de Bordeaux !

J'avais déjà dénoncé, il y a un an, la mauvaise idée de l'adjointe au Maire qui veut labelliser son fief: voir mon billet.
Parce que je considère essentiel que les réponses aux besoins de proximité restent le socle de l'action municipale, je continuerai à militer pour la prise en compte spécifique DES quartiers qui composent Bx Nord: Bacalan, Aubiers, Dupaty, Chartrons... "Quartiers Nord" !