Monsieur le Maire,

Je constate que, dans le cadre du plan de restructuration des services postaux, une nouvelle réduction de l’amplitude d’ouverture du bureau de poste « Achard-Bacalan » est engagée en ce mois de décembre 2010.

Le bureau ouvre désormais à 9h15 au lieu de 9h, et ferme à 17h au lieu de 17h30. Le samedi, l’ouverture est à 9h15 au lieu de 9h.

Les conséquences sont un report de la fréquentation sur les autres plages horaires de la journée et surtout le samedi matin… et donc une augmentation du temps d’attente aux deux guichets.

Je peux témoigner, dans ce bureau, d’une sensible dégradation des conditions de fonctionnement du service postal, au fil des ans : - souvent un seul guichet ouvert - queues de plus en plus fréquentes, fatigue et énervement usagers-salariés - heures de levée du courrier de plus en plus précoces - absence de distributeur de billets durant six mois en 2010...

Je vous avais déjà interpelé il y a un an sur ce sujet.

En 2006 déjà, la Direction avait décidé de réduire les amplitudes d’ouverture de 30 minutes le matin et de fermer 1 heure le midi… Cela avait provoqué une vive colère dans le quartier (plus de 500 pétitions)… En novembre 2009, nouvelle réduction d’amplitude d’une heure par jour (800 pétitions désapprouvant cette mesure). En cette fin d’année : 45 minutes de moins... Soient 3h15 de réduction d'amplitude journalière en 4 ans !

Quand on sait l’importance de la qualité du contact dans un quartier dit « sensible », où nombre de personnes ont besoin d’une aide concrète pour accomplir les démarches bancaires ou postales, il n’est pas juste de réduire la mise à disposition de personnels au guichet. C’est la notion même de service public de proximité qui est menacée sur l’autel d’une course à la rentabilité dictée par l’ouverture à la concurrence européenne.

Elu local de ce quartier, je ne peux que condamner une nouvelle réduction du service rendu au public et demander au contraire des moyens matériels et humains supplémentaires pour favoriser le fonctionnement de ce bureau de Poste.

En tant que Maire, vous êtes évidemment concerné par l’existence ou pas de services à disposition de vos administrés sur le territoire de la ville. D’autant que nous sommes ici dans un des sept quartiers « prioritaires » au titre de la politique de la ville (CUCS), en pleine restructuration urbaine (tramway, bassins à flot...). Et qu’une réelle complicité avait été engagée entre Poste et Ville de Bx à l’occasion de la sortie d’un timbre « Bordeaux maritime » et d’un concours de Slam pour les jeunes du quartier devant la poste de Bx-Docks.

Il me semble donc utile que vous interveniez pour demander à La Poste de revenir sur sa décision.

Je vous saurais gré de bien vouloir m’informer de vos intentions à ce sujet. Je vous remercie de l’attention que vous porterez à cette requête et vous prie d’agréer, monsieur le Maire, mes salutations distinguées.