DSC00121.JPG

Education nationale.

Comment rester sans voix face aux 16000 suppressions de postes annoncées ? A la suppression de la formation des maîtres ? A la fin de la scolarisation des enfants de moins de 3 ans ? A la fin des réseaux d'aide (RASED) ? A la fin de l'Education prioritaire ? Aux réformes du lycée et de l'enseignement supérieur qui "élitisent" davantage...?

Comme 30 % des enseignants, j'ai répondu à l'appel de la FSU-CGT-SUD, et fait grève ce jour.... pour dire NON !