''Vincent MAURIN
Conseiller municipal de Bordeaux
Conseiller communautaire
Membre du Conseil départemental de l’Education nationale
Chevalier dans l’ordre des palmes académiques

A Monsieur l’Inspecteur d’Académie de la Gironde,

Objet : carte scolaire à Bordeaux-nord

Monsieur l’inspecteur d’Académie,

Après le lycée Condorcet, parents d’élèves de Bacalan et enseignants du collège Blanqui sont aujourd’hui mobilisés pour protester contre la diminution des dotations horaires du collège (équivalent 3 postes) et l’absence de réponse aux demandes de moyens pour améliorer les conditions de scolarisation des élèves de primaire de la ZEP Blanqui.

Lors des CDEN de juin et septembre 2007, je vous avais alerté sur les spécificités de cette ZEP que les indicateurs sociologiques et de résultats scolaires plaçaient en dernier dans le département. J’avais notamment milité pour des moyens particuliers afin de mieux accueillir les enfants de l’aire de stationnement des gens du voyage.

A ma remarque sur le constat que l’écart des moyennes d’effectifs par classe entre ZEP et hors-ZEP se réduisait (au profit des hors-ZEP), vous aviez convenu qu’il fallait rester « vigilant » sur la notion de « priorité » redevable aux ZEP.

Pourtant, le traitement actuel du quartier de Bacalan oblige parents et enseignants à douter des engagements médiatiques des pouvoirs publics à lutter contre l’échec scolaire : Pas de moyens immédiats supplémentaires pour l’accueil des élèves du voyage. Des fermetures de classes annoncées au collège Blanqui et au lycée Condorcet (lycée de secteur). Un report des opérations de carte scolaire 1er degré en avril.

Or, le contexte de fragilité des publics scolaires accueillis dans cette ZEP, imposerait, selon moi, une attention accrue, sans affaiblir le service public d’Education. La mise en place de dispositifs « post-scolaires », d’ailleurs controversés, ne saurait dispenser l’Etat de ses responsabilités sur le temps de la scolarité obligatoire.

C’est pourquoi je vous demande, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, de reconsidérer les dotations du collège Blanqui et du lycée Condorcet avec les objectifs d’allégements des effectifs de classe, d’offres diversifiées d’options, de non recours à du personnel vacataire. Je vous demande également de prévoir les deux ouvertures de classes nécessaires dans les écoles Achard et Charles Martin, ainsi qu’un poste spécifique pour l’aide aux élèves de l’aire de stationnement des gens du voyage.

Confiant dans votre attachement au bon fonctionnement de l'école de la République, à l’égalité par la priorité aux plus démunis, je vous prie d’agréer, Monsieur l’Inspecteur, mes salutations distinguées. Vincent Maurin''

manifs_21_._02.08_020.jpg