Il persiste à feindre l'indignation lorsque la force de ses arguments fait un flop dans les rangs de l'opposition.
Droit dans ses bottes, il manie l'invective, ne répond pas aux questions de fond, et préfère tranformer les piques du PS en querelles de comptoir... pour s'y noyer et sombrer dans la vulgarité (« enculer les mouches » dixit AJ)...
Déçu. Je veux bien considérer cette perte de classe comme la conséquence d'une lassitude et d'un besoin de vacances. Ou encore comme un signe extérieur d'un ennui mortel à gérer une sphère locale aux relents parfois clochemerlesque quand la destinée libérale du pays aurait peut-être utilité à retrouver une valeur sûre ?
Ou plus prosaïquement, n'est-ce pas la preuve qu'au delà de 60 ans, l'homme travailleur a besoin de se reposer, faire autre chose, et prendre sa retraite même si en 95, c'est lui qui lui porta un sale coup (Juppé reste pour l'instant devant Sarkozy en nombre de manifestants dans les rues) ? Un démenti cinglant donc aux chantres d'une réforme reportant l'âge légal de départ à la retraite que d'aucuns, dans le camp même des amis de Juppé, interrogent le bienfondé ?



Pour en revenir au Conseil de lundi... Voici un résumé des points sur lesquels je suis intervenu:

Cité municipale: je me suis opposé au montage juridique et financier de partenariat public-privé (PPP), préférant une maîtrise d'ouvrage publique (MOP) ... le 1er adjoint a qualifié notre position de dogmatique... le Maire ne comprenant pas ces vieux clivages idéologiques droite-gauche.

Tableau des effectifs: Je fus le seul à ne pas le voter (abstention) dénonçant le maintien dans l'effectif municipal de 115 non titulaires dont 67 à temps partiel imposé et alertant sur le fait que « s'il y a cette année une légère progression de l'effectif municipal, c'est sans doute la dernière année, à moins que vous n'osiez résister, Monsieur le Maire, aux injonctions de vos amis du gouvernement, demandant aux collectivités locales de ne pas remplacer un départ à la retraite sur deux ! »

Création d'un comité d'éthique sur la video-protection: j'ai rappelé notre opposition à ces dispositifs attentatoires aux libertés, peu efficaces et prétextes à ne pas créer des postes d'agents de polices nationale ou municipale pour la prévention et l'îlotage. J'ai contesté la composition de ce comité en demandant le recours à un universitaire spécialiste du droit et à des représentants d'usagers et salariés. Natalie Victor-Retali représentera l'opposition dans le comité.

Ponton quai Richelieu: je me suis félicité que Bordeaux prenne enfin des initiatives en faveur de la navigation. Cela relance le projet de navettes fluviales et doit inciter à réfléchir aux transports de marchandises.

Séjours de classes découvertes et neige des écoles (1er trimestre): j'ai à nouveau relevé que la ville ne développe pas l'offre en direction des classes (budget constant depuis des années) alors qu'il s'agit d'un point fort de l'axe éducatif de l'agenda 21 de la ville. Il y aura 12 classes découvertes (entre 2 et 5 jours), 5 classes de neige de 12 jours , 11 séjours ski de 6 jours et 5 séjours montagne de 6 jours... pour 50 écoles élémentaires de la ville !

Ecole des Beaux arts: j'ai rappelé nos réserves sur la transformation de l'école en Etablissement public de coopération culturelle (EPCC), notamment pour la question de la participation de l'Etat au financement et du statut du personnel.

Equipements sportifs: j'ai voté contre la délibération intégrant la taxation des clubs de foot d'entreprise pour l'utilisation des stades et contre l'augmentation de 2% des tarifs piscine.

Aménagement du Centre historique par InCité: j'ai souligné le point faible du bilan qui est le retard dans la réalisation de logements locatifs sociaux. Sur 250 d'objectifs, 124 sont en projet ou réalisation mais en 2009, 7 logements réalisés seulement alors qu'InCité en avait proposé 43 aux bailleurs sociaux. Le prix du m² ne permet pas à ceux-ci de réaliser ces opérations diffuses. La responsabilité de l'Etat est donc pleinement engagée en terme de financement.

Prochain conseil: fin septembre...