Mercredi 16 janvier, à Bacalan, se tenait la table ronde pour laquelle j'avais interpellé le Préfet le 17 décembre dernier. Autour de représentants du personnel, des salariés, des représentants et élus des collectivités locales, des experts, la DDE, l'UL CGT, le PDG de CEWECOLOR France en personne était en demeure d'expliquer ses choix de fermeture de 2 sites français (Bordeaux et Valence) - voir autres articles du blog -
Je suis intervenu pour dénoncer la logique capitaliste qui consiste à licencier, fermer et délocaliser pour faire monter les profits des actionnaires. J'ai demandé que CEWE ait la même audace à Bordeaux qu'à Fribourg où elle vient de créer une unité de recherche de 70 salariés. J'ai demandé quelle intervention des pouvoirs publics français serait de nature à accompagner CEWE dans de nouveaux projets de développement à Bordeaux ?
à suivre...
table ronde

table ronde

table ronde
photos Eric Lucas