J'apprends que mes collègues élus socialistes Michèle Delaunay et Philippe Dorthe vont interpeller le gouvernement et la Commission de régulation de l'énergie pour relayer, après mon intervention au conseil municipal du 27 avril, la demande de la CGT de Gaz de Bx, qui vise à revenir sur une directive européeenne imposant la séparation des activités de réseau et de commerce de la distribution de l'énergie pour toute structure de plus de 100 000 abonnés.
Cette démarche est fort louable et montre la capacité de réaction des élus de gauche au mécontentement des usagers et à l'inquiétude des salariés, dès lors que ceux-ci se font entendre (voir billets précédents). Merci donc à Michèle et Philippe de rejoindre le combat que je mène avec les communistes depuis juillet dernier ( vote du conseil municipal qui actait justement la séparation de Gaz de Bx en deux sociétés).
Dommage que leurs amis du Conseil municipal ne se soient opposés ni à cette séparation juridique, ni à l'ouverture du capital de Gaz de Bx aux trusts ENI et Altergaz.
Mais comment leur en vouloir, quand en 1991, ils ne se sont pas opposés non plus à la transformation de la Régie municipale du Gaz en Société d'économie mixte ?
Mais comment leur en vouloir, quand cette déclinaison locale de la libéralisation du marché de l'énergie s'est réalisée dans un parfait consensus européen entre PPE (droite) - PSE (socialistes) et quand, en avril dernier, un nouvel épisode de la libéralisation de l'énergie rassemblait 187 députés du PSE avec la droite (2 contre, 2 abstentions, 2 non participation) voir lien ?
Mais comment leur en vouloir quand leur parti est un fidèle supporter des traités européens qui tendent pourtant à briser notre socle social républicain ? Comment leur en vouloir quand Philippe fut même le président du comité de soutien pour le OUI au traité de Masstricht en 1992 sur Bx-nord (le NON avait fait 63% à Bacalan !) ? Et que Michèle, avec la majorité des députés PS, a permis à Sarkozy de nous priver d'un referendum en laissant ratifier, à Versailles, le traité de Lisbonne, copie du TCE rejeté par les Français ?

Alors, avant de voter le 7 juin, regardez bien qui a fait quoi au plan europén et national... On ne peut pas espérer sanctionner Sarkozy en votant PSE et traité de Lisbonne... c'est leur bébé !

en annexe, historique de la libéralisation et privatisation de l"énergie.