16_janvier.jpg

C'est parti !
J'ai tenu samedi une première réunion* de lancement de campagne électorale place Ferdinand Buisson.
Dans ce quartier de Belcier où j'avais eu l'occasion de participer à une des premières réunions d'atelier d'urbanisme (par l'association Phénix) en 2008 !
Je me souviens très bien des débats autour des problématiques de diversification économique, de stationnement, de cadre de vie, de services publics, de logement... Je sentais déjà des inquiétudes mais aussi des exigences collectives... Des habitants partagés entre repli identitaire sur leur quartier vieillissant et recherche d'un nouveau souffle urbain non excluant.
Je me rappelle avoir dit aux habitants et militants qui m'entouraient combien je trouvais des similitudes d'enjeu avec mon quotidien des quartiers nord de Bordeaux.
C'est toujours vrai aujourd'hui avec les projets Bassins à flot au nord et Euratlantique au sud. Dans ces deux secteurs se pose la question de quelle ville, pour quoi, pour qui..? Et selon l'orientation politique que l'on donne c'est quartier d'affaires pour riches ou quartier mixte pour tous..? C'est le maintien d'une visée étroite de moyens de déplacements-transports ou le pari de l'intermodalité avec la promotion du rail et du fleuve..? C'est le service public comme poumon de nouvelles réponses aux besoins de tous (crèches, piscine, école, poste, salle culturelle...) ou la seule visée libérale de privatisation de ces services à la population ..?
Et puis une ville ne se construit pas indépendamment du contexte européen, national, départemental et communautaire (CUB)... c'est si vrai que du nord au sud des fonds FEDER, Etat, Région et CUB vont être fortement mobilisés. Alors oui, il faudra expliquer qui fait quoi et qui propose quoi à ces échelons décisionnels... j'y reviendrai tout au long de la campagne.

Mon impression après cette première rencontre ? C'est qu'au sud, comme au nord de Bordeaux, il va falloir se battre et ne rien lacher si on veut que nos enfants puissent demain vivre et travailler dans ces quartiers autrefois populaires !
Le PCF et le Front de gauche porteront cet espoir... dès le 20 mars par l'élection cantonale !

  • merci à Annie, Marc, Erika, Georges, Pascal... qui ont permis cette initiative