Vers 14h, étonné de ne pas entendre le ronronnement d'une circulation de 15 août sur le Pont d'Aquitaine qui surplombe mon quartier de Bacalan, j'ai observé de la fenêtre de mon toit un alignement de caravanes stationnant sur le pont ! Au courant de leur départ controversé d'Anglet, j'ai tout de suite pensé à une manifestation...
Avec mon pote Stéph, nous décidons d'aller voir.
On se gare sous le pont d'Aquitaine et empruntons, à pied la piste cyclable d'accès au Pont.
Spectacle impressionnant de 2 files de caravanes et voitures stationnées sur toute la montée du pont et voies désertes dans le sens descendant.
Je prends contact avec un premier groupe de personnes sorties des véhicules, avec enfants en bas âge dans les bras... Ils m'expliquent l'accueil des CRS refusant qu'ils stationnent à Bx Lac, leur invitation à circuler et voir ailleurs...!
Ils sont pourtant impatients de quitter le pont... mais ils se sentent otages d'une politique qui, non seulement ne respecte pas leurs droits, mais, ces dernières semaines, les jette en pâture à l'opinion publique. Ils m'orientent ensuite vers un groupe qui est content de rencontrer enfin un élu : "Vous savez, j'ai voté Sarkozy, je croyais qu'il allait changer les choses, mais je suis déçu, il ne m'y reprendra pas... " me confie le plus âgé. Un autre extirpe d'un porte-document les photos de Sud Ouest Pays basque montrant un cordon de CRS casqués bousculant une poignée d'hommes à Anglet : "Regardez, ils nous traitent comme des voyous... ici, c'est moi sur la photo..."
Nous croisons des femmes qui nous remercient d'être là.
Une heure plus tard, je m'adresse à Hugues Martin, 1er adjoint au Maire, dans la tribune officielle du stade Chaban Delmas: "Je ne comprends pas cette démonstration de forces. Il n'est pas dans la nature de Bordeaux de pointer du doigt une communauté. Qui a donné l'ordre d'interdire les antennes du Lac ? - C'est nous, répond HM, l'an passé ils ont abîmé les pelouses...Mais on leur a ouvert le parking de la Foire...
- Il n'est pas aménagé ni approprié...
- Si... il a longtemps servi d'aire de grand passage...
- La ville court le risque que le conflit dégénère...
- On ne cèdera pas !
Cet échange rapide et informel m'a quelque peu surpris tant cette fermeté de position tranche avec les réserves affichées par Juppé quant aux dérapages d'annonces de certains dirigeants UMP sur les Rroms et GdV. Mais en même temps, ce n'est que la confirmation de l'hésitation de Bordeaux et sa bourgeoisie à respecter les objectifs de la loi Besson d'accueil des gens du voyage.
En effet, une seule aire de stationnement pour 30 caravanes à Bacalan alors que le schéma départemental en demande 3 sur Bordeaux. Pas de véritable aire de grand passage (200 caravanes) alors que le schéma préconise 2 aires sur CUB Nord (dont Bordeaux) et 1 sur CUB ouest.
Bref, avant de sonner le clairon, envoyer la troupe et bloquer la rocade, Préfet et Maire de Bordeaux seraient mieux inspirés de respecter les lois... de la République et d'offrir à ces populations des possibilités de stationnement décentes !
IMG_4414.JPG

IMG_4412.JPG
IMG_4415.JPG
IMG_4418.JPG
IMG_4420.JPG
IMG_4439.JPG

IMG_4448.JPG
IMG_4441.JPG