Droite PS et Verts ont refusé, en séance, de voir évoquer le blocage des loyers dans une motion commune. D'où la réunion d'une commission, pendant la séance, où Max m'a demandé de représenter le groupe. Je n'étais pas très fier d'être ainsi envoyé "au charbon" vu les prises de position dans le débat de A.Juppé (farouchement opposé), Conchita Lacuey (embarrassée du fait de l'augmentation des loyers d'Aquitanis qu'elle préside), G.Chausset (qui disait que cette question ne pouvait être abordée ce jour)...
Bref, peu d'espoir d'obtenir plus qu'une phrase sur la non reprise des expulsions locatives le 16 mars. La commission était composée de M.Duchéne, E.Touton et du Directeur de cabinet de Juppé pour la droite, A.Anziani, C.Lacuey et le Directeur de cabinet de V.Feltesse pour le PS, G.Chausset pour les verts et ma pomme pour le PCF. Comme prévu, le refus des expulsions a fait l'unanimité et la question des loyers a failli rester absente de la motion. Je n'ai rien laché... et finalement obtenu une formulation sur le poids des loyers dans le budget des familles qui est: "modérer l'évolution des loyers et des charges"... ce n'est pas le blocage mais il faut mesurer que jusqu'à présent, il n'y avait que les élus communistes qui dénonçaient les hausses de loyers dans l'enceinte commmunautaire... et donc obtenir l'unanimité sur cette motion est bien le signe que les responsables politiques ne peuvent rester aveugles et muets face à la détresse de ces familles obligées de consacrer plus de 40% de leurs revenus pour le logement !
Pour l'heure, il s'agit de poursuivre la mobilisation contre la loi Boutin... faire pression sur nos maires pour relever la part de logements sociaux dans les projets immobiliers et s'opposer aux expulsions..!