1-A.Juppé doit gérer la ville dans un environnement économique et social contraint. Contraint par la crise capitaliste et par les choix gouvernementaux ou législatifs de ses amis de l'UMP. Moins de pouvoir d'achat pour la majorité des habitants, plus de pauvreté (21% des familles dit l'INSEE), moins de services publics. Une fiscalité défavorable aux collectivités locales, un Etat qui se désengage toujours plus (logement social, transports publics, culture, vie associative...). Une Europe de la concurrence qui pèse sur les politiques publiques et les services. L'énorme augmentation du tarif de l'abonnement à Gaz de Bordeaux en est un exemple (voir mon billet sur http://vincent.maurin.elunet.fr/index.php/post/25/01/2009/De-leau-dans-le-Gaz)

2- Sur des dossiers clés pour l'avenir, A.Juppé reste sur une vision "vitrine" de la ville:
Emploi: tout pour le tertiaire et le commerce, rien pour l'industrie, même légère... Après Oxymetal, Soferti, Kennametal, c'est la fonction "raffinage" de Lesieur qui se délocalise... même si on peut se féliciter d'une petite inflexion avec l'acceptation de la réparation navale sur les Bassins à flot dans le projet urbain 2030.
Logement: les programmes de logements défiscalisés De Robien ont fleuri ces dernières années, au point que, malgré le plan d'urgence mis en place par la CUB, le % de logements sociaux sur Bx stagne. Le Maire compte sur les prochaines ZAC (Bassins à flot, Berges du lac, Bastide, St Jean) pour relancer... ok mais à condition qu'il y autorise 30% à 40% de logts conventionnés, et que ces opérations ne l'exonère pas de corriger les inégalités de répartition qui en dispensent des quartiers plus "bourgeois" !
Services publics: la précarité de l'emploi prévaut toujours dans les 94 écoles de la ville avec 110 salariés à 16 h par semaine. Les tarifs des services municipaux augmentent : crèches, restauration, CLSH, bibliothèques... et même... cimetières ! Petite enfance: les 6000 places d'ici 2014 ne permettront pas d'absorber les besoins des milliers d'habitants nouveaux attendus, surtout dans un contexte de réduction de la scolarisation des 2-3 ans en maternelle.

3- Culture: l'arbre "Evento" ne doit pas cacher la forêt de structures en difficulté... voir intervention de Natalie Victor-Rétali sur http://natalie-victorretali.elunet.fr/index.php/post/03/02/2009/Conseil-Municipal-du-2-fevrier-2009-Intervention-de-Natalie-sur-les-subventions-accordees-par-la-municipalite-a-la-Culture

4- Proximité: Son principal projet depuis 1 an est la mise en place de 8 adjoints de quartier avec budget dédié (le FIL). Antidémocratique et politicien... rien de plus (voir http://vincent.maurin.elunet.fr/index.php/post/01/03/2009/FIL-a-retordre-au-conseil-municipal).

Conclusion: A.Juppé me semble animé de vélléités plus à droites que jamais... On l'a vu dernièrement sur les questions du service minimum dans les écoles, ou encore sur la dérogation au repos dominical avec l'ouverture des commerces des hangars des quais le dimanche...sans compter ses références systématiques à la mairie ou à la CUB aux projets libéraux de Boutin, Darcos ou Lagarde... Bref un Maire de droite dans le rang... sans plus. Et certainement contraint à montrer un certain zèle afin de préparer le Bordeaux Métropole que lui offrirait la réforme Balladur !

http://www.20minutes.fr/article/308971/Bordeaux-Industrie-social-culture-L-opposition-attend-un-changement.php