à Monsieur Julien Rousset, journal Sud Ouest

Votre article du 8 octobre dévoile les problèmes du post-scolaire sur le quartier de Bacalan. Vous y relatez le reproche de Mme Delattre à mon égard "de ne pas l'avoir invitée à une réunion organisée fin septembre au sujet du manque de places en périscolaire".

Je vous apporte les précisions suivantes:

- il n'y a pas eu de réunion en septembre traitant de cette question. S'il y en avait eu une, c'eût été à la majorité municipale de la convoquer pas à l'élu d'opposition, ni au Directeur d'école qui n'a pas la responsabilité du hors temps scolaire !

- aussi, je suppose que Mme Delattre fait référence à la "Nuit des écoles" organisée par les enseignants et les parents d'élèves le 26 septembre, annoncée par les medias, et où tout le monde pouvait venir.

- cette nuit des écoles n'avait pas d'ordre du jour "mairie" puisqu'elle traitait des mesures gouvernementales en direction de l'école... pour les condamner !

- d'ailleurs la question du périscolaire n'y a pas été abordée.

Par contre il existe deux instances où siège l'adjointe au quartier et où l'on débat ou décide du périscolaire:

- le Conseil d'école où dès le 30 juin, l'élue représentante du Maire a donc pu entendre l'inquiétude des parents, enseignants et Directeur d'école quant à la nécessité d'être opérationnel dès le 1er septembre dans l'attente du dispositif Education nationale devant débuter le 1er octobre d'après M.Darcos.

- le Comité de pilotage de l'accompagnement à la scolarité de Bacalan à la réunion duquel l'adjointe était absente en juin et excusée le 6 octobre alors qu'on y évoquait précisément les questions du manque de place, de l'articulation entre projets, de l'insuffisance des budgets pour mettre en place les promesses du Ministre en terme d'accompagnement éducatif.

Dommage que l'adjointe ait plus une conception de "guichet" que de travail collectif... elle aurait pu ainsi mieux sentir (feel en anglais) les besoins de la population du quartier dont elle a la charge et agir en conséquence.

  • feeling: intuition qui permet de bien sentir les évènements, la situation (Petit Robert page 1023)

en annexe, article de sudouest du 08.10.08 et un extrait de notre tribune libre du journal municipal d'octobre D:\DCIM\102DICAM\DSCI0188.JPG