kikutake.jpg

QUESTION ECRITE

conseil municipal de Bordeaux le 18 juillet 2011

Monument de la Paix de Bordeaux-Lac

Monsieur le Maire,

A l’occasion du bicentenaire de la Révolution française, l’artiste-architecte japonais Kiyoyuki KIKUTAKE a réalisé une sculpture de sept mètres de haut, primée à Paris, symbolisant la Paix dans le monde.

La Ville de Fukuoka l’a offerte à Bordeaux qui a choisi de l’implanter sur les berges du Lac en 1990.

Ce monument est le théâtre, chaque année début août, d’une cérémonie commémorative des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki, à l’initiative du collectif girondin des amis de l’Appel des 100 pour la paix.

Les organisateurs vous ont suggéré, il y a deux ans, plusieurs idées de mise en valeur de cette œuvre d’art.

- Remplacer la plaque explicative au pied de la sculpture par une plaque en acier inoxydable.

- Planter un arbre Ginkgo Biloba, seule espèce ayant survécu à la bombe atomique d’Hiroshima, et considérée au Japon symbole de l’espérance.

- Dénommer le site « Pelouse de la Paix Bernard PAUC » du nom de ce traminot syndicaliste, prêtre-ouvrier ayant résidé et officié dans la cité des Aubiers entre les années 80 et 2000, militant actif de l’Appel des 100 jusqu’à sa mort.

- Faire de ce monument un site culturel et touristique à part entière, en échos au classement de la ville au patrimoine mondial Unesco, avec plaquette de présentation adaptée, référence internet sur le site de la ville, signalétique routière et piétonne…

Parce que les valeurs de Paix sont à promouvoir dans un monde où la poudre tend à remplacer la diplomatie, parce que le peuple japonais traverse une nouvelle tragique épreuve liée au nucléaire, une réponse de notre Ville à ces demandes l’honorerait.

Vincent Maurin

Président du groupe communiste

Réponse par M. Cazabonne

''Comme vous l’indiquez, cette belle oeuvre a été installée à Bordeaux, en accord avec notre ville jumelle de Fukuoka, à l’issue de la commémoration du bicentenaire de la Révolution Française, en 1990. Elle va tout d’abord se trouver revalorisée dans son emplacement au bord du lac de Bordeaux, avec l’urbanisation en cours du quartier Ginko. Par ailleurs, vous le savez sans doute, l’année 2012 sera le 30eme anniversaire de notre jumelage avec la Ville de Fukuoka. Ce sera donc un moment privilégié pour mettre en lumière l’ensemble des relations entre nos deux villes, notamment culturelles. L’oeuvre de Kiyoyuki Kikutake sera donc naturellement mise à l’honneur à cette occasion. Dans l’attente, j’ai pris note de vos suggestions, et il me semble en effet qu’une amélioration de la signalétique de cette oeuvre se justifie pleinement. Une demande va être faite auprès de nos Services en ce sens.''