Bienvenue sur le blog de
Vincent MAURIN

Grand Port Maritime de Bordeaux: manque d'ambition !?

Voici mon intervention au Conseil de CUB de février (figurant au procès verbal).

Lire la suite...

 

Le CDEN se lève ...

DSC00017.JPG
Lundi matin, je siègeais, au titre de la CUB, au Conseil départemental de l'Education Nationale. L'ordre du jour traitait des rythmes scolaires et de la préparation de la rentrée scolaire dans les écoles de Gironde.
Afin de protester contre les annonces de suppressions de postes et les annoces du ministre, les enseignants, parents et élus siégeant dans cette instance présidée par l'inspecteur d'académie, ont décidé de lire une déclaration commune et de quitter la séance.
Voici le texte lu par la secrétaire de la FSU33:

Lire la suite...

 

Rennes... Bordeaux... CUB... logement en défi..!

Je viens de participer à une mission avec la Communauté urbaine de Bordeaux à Rennes Métropole. Il s’agissait de découvrir les réalisations urbaines de cette agglomération et comprendre leurs logiques. Au moment où, sur la CUB, les élus s’interrogent sur la mise en place de programmes permettant de remplir les objectifs du PLH (programme local de l’habitat), dans le cadre du PLU (plan local d’urbanisme) et du SCOT (schéma de cohérence territoriale), connaître l’expérience d’une autre métropole, qui plus est reconnue pour ses efforts en la matière, semblait utile à notre réflexion...
J'ai rencontré un personnage passionnant, Jean Yves Chapuis, vice pdt de Rennes Métropole, chargé des "formes urbaines", interrogé ci-dessous par Sud Ouest...

Lire la suite...

 

Politique du logement sur la CUB...

Le Conseil de CUB avait à l'ordre du jour aujourd'hui une communication sur la politique d'aide à la pierre pour les 6 ans à venir (voir annexe).
Je suis intervenu au nom du groupe communiste...

Lire la suite...

 

Logement public !

DSC00269.JPG

Je viens de participer aux 5èmes Etats généraux du logement, de l’habitat et de la ville, organisés à Ivry par l’association des élus communistes, le PCF et le PG.

Vous savez que cette question me préoccupe particulièrement car je suis interpelé chaque semaine, comme élu, par des personnes, seules, en couple, avec enfants, jeunes ou âgées dans l’attente d’un logement. Et que je ne cesse, à Bordeaux, comme à la CUB, d’alerter sur l’urgence à répondre à ces besoins vitaux, de dénoncer le refus des maires de droite d’appliquer la loi SRU (20% de logements sociaux), de regretter la frilosité des Maires socialistes et vert qui se contentent souvent de 20% de logements conventionnés dans leurs projets d’aménagement urbain avec une part négligeable de logement très social (PLUS et PLAI).

La crise du logement est telle que tous les participants à cette journée… élus, syndicalistes, militants associatifs… ont reconnu qu’il fallait oser franchir un cap dans la mobilisation pour le droit au logement pour tous, partout, toute la vie.
Les éléments nationaux d’appréciation de la situation sont terribles :

- La fondation Abbé Pierre parle de 600 000 enfants très mal logés.

- 100 000 familles menacées d’expulsion locative

- 8 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté

- 100 000 sans abris

- 11% de la population a fréquenté les restos du cœur

- Les ménages consacrent 30% de leur budget au loyer et charges

Que fait l’Etat ?
Il se désengage et favorise le « logement marchand ».

- Il a dépensé 480 millions d’euros pour le logement social en 2009 contre 850 en 2008 !

- Pour 1 euro d’aide à la construction du logement social, il débourse 3 euros en faveur du logement privé.

- Les aides fiscales au logement privé ont représenté 10,7 milliards d’euros

- La loi Boutin prévoit l’instauration des surloyers, … spécialise le logement social en ne le destinant qu’aux plus pauvres.

- Les CUS (conventions d’utilité sociale) imposent la déréglementation et la vente de 10% du parc HLM.

- Il organise la fin du 1% patronal pour le logement des salariés d’ici 2012.

Borloo et Sarkozy ont menti !

Ils avaient promis en 2004 la création de 500 000 logements sociaux en 5 ans. En juin 2009, c’est + 11 000 seulement ! (4,237 millions de logts sociaux en France en 2004 contre 4,248 millions en 2009).

L’aide de l’Etat à la pierre (construction) était de 8000 euros par logement en 2004… elle est tombée à 1000 euros aujourd’hui !

En fait, on voit bien la cohérence du projet libéral de société qui promeut la concurrence au détriment de la solidarité, le « marchand » en opposition au « service », le « privé » à la place du « public »… en conformité avec le traité européen de Lisbonne et la directive sur les Services sociaux d’intérêt général (SSIG). Après l’énergie, les transports, les télécommunications, demain la santé et l’Education, le logement est l’objet d’une marchandisation inacceptable !

Je reviendrai demain sur les propositions des Etats généraux et la semaine prochaine sur les enjeux du logement sur Bordeaux et CUB.

 

Squats... que fait l'Etat ?

Le Conseil de CUB du 15 janvier avait à délibérer pour la mise en place d'une M.O.U.S. (maîtrise d’œuvre urbaine et sociale) visant la résorption de l’habitat précaire.
Il s'agissait de prendre des mesures pour lutter contre la persistance de squats sur plusieurs quartiers de la CUB...
Voici mon intervention:

Lire la suite...

 

Tram de Bacalan... la vérité des chiffres

P1020585.JPG
Après la remise des 1200 pétitions, le tram de Bacalan continue de faire couler de l'encre... tant mieux !
voir article sudouest

Même si cela agace le vice-président Vert aux transports et l'adjointe UMP de M.Juppé, dont on sent bien que leurs préoccupations ont du mal à franchir les Bassins à flot.
Ils font mine de découvrir le problème tardivement alors que cela fait pourtant plus d'un an que, lors d'un débat sur les déplacements à Bacalan, le 9 octobre 2008, organisé par l'association Vie et Travail , j'avais présenté le projet CUB-Mairie pour le quartier et annoncé qu'il était inconcevable de ne pas revoir la fréquence des trams et le tracé des bus. (D'ailleurs, je peux révéler maintenant que la mission tramway, invitée par l'association, avait eu consigne (CUB, Mairie... ou les deux.. ?) de ne pas se déplacer à ce débat !)
L'argument de M.Chausset qui prétend que Bacalan n'est pas le seul quartier desservi avec une fréquence réduite est vrai, sauf qu'il est bien le seul à avoir une telle amplitude entre deux tram !

Voici les chiffres de TBC pour les fréquences de départs des têtes de lignes en heures de pointe:

- ligne C: de Terres neuves ou des Aubiers fréquence de 5/6 minutes
- ligne B: de Pessac centre 4/6 minutes et de Claveau 12 minutes
- ligne A: de la Gardette 8 minutes et de Mérignac centre 4 minutes ! (on n'est jamais si bien servi que par soi-même monsieur l'adjoint au maire de Mérignac)

L'autre caractéristique indispensable à prendre en compte dans le traitement de l'égalité de desserte, c'est la proximité du centre ville. Comme les Aubiers, Claveau est à 13 minutes des Quinconces... C'est Bordeaux ... et non le bout de la CUB !
Enfin, il y a le Parc-relais. Celui-ci est vide. Pour une raison principalement:
- l'inutilité pour un bacalanais ou un médocain de garer sa voiture à proximité d'une station aux dessertes si espacées et souvent irrégulières. Autant aller directement aux Bassins à flot ou au parc-relais des Aubiers, voire Ravesies ! Quel gâchis !

De plus, puisque M.Chausset semble estimer que Bacalan n'est pas prioritaire car trop peu peuplé, je rappelle que des Bassins à flot à Claveau, il y a certes quelques friches industrielles (plus pour longtemps !) mais, contrairement au secteur ouest qu'il affectionne, ni champ, ni vignes à traverser !

Enfin, comme tout est toujours une question de sous, voici le coût pour la CUB de la 3ème phase du tramway:
P1020590.jpg

Vous pouvez vérifier ainsi que ce n'est pas Bacalan qui revient le plus cher !

 

Grand stade de Bordeaux: oui...mais...

Suite au séminaire organisé par la CUB le 2 octobre, voici une série de questionnements préalables à la position définitive que les communistes prendront à la CUB, comme à la mairie de Bordeaux.
En annexe, quelques documents communiqués aux élus et à la presse à propos du Stde Chaban Delmas, du club des Girondins, son image, la fréquentation...etc

Lire la suite...

 

Réseau de tram-bus de Bx-nord

J'ai participé vendredi soir à la réunion de concertation de la CUB, salle Gouffrand, présentant le réseau TBC défini pour février 2010 sur Bx Nord. Après avoir entendu les remarques de l'association Vie et travail à Bacalan, réunie en AG le 1er octobre, J'ai formulé quelques propositions d'amélioration du projet sur Bacalan (voir ci-dessous).
Comme il n'est pas prévu de réunion officielle à Bacalan, je vous livre les éléments publics qui peuvent, jusqu'au 10 octobre, susciter votre réaction.
En voici le projet de tracé, tel que vous pouvez le consulter sur le site de la CUB et vous informer des différents types de lignes, entre liane, corol et citéis sur ce site d'échanges...:

P1010964.JPG

Lire la suite...

 

Bassins à flot: 2 registres pour la concertation...+1

bassin___flot_A.Lhote_193.jpg

Lors du conseil de CUB du 29 mai, outre une intervention sur la nécessité de relancer la politique de logement social sur l'agglomération, j'ai répondu à Alain Juppé qui se félicitait de la relance du projet de ZAC des Bassins à flot de Bacalan "dans la continuité du travail de Grumbach":
J'ai cité des extraits de la délibération qui, contrairement au projet Grumbach, "valorise les activités économiques présentes sur le site (...) met en valeur l'espace portuaire". J'ai rappelé que le groupe communiste fut, pour ces raisons, le premier en 2004 à n'avoir pas approuvé le projet Grumbach. J'ai demandé qu'un registre de concertation soit à la disposition du public à la mairie de quartier de Bacalan. Feltesse et Juppé ont accepté.
A suivre...
Ci-dessous le texte de la délibération.
Je vous invite également à prendre connaissance de la délib. sur le pont des écluses. Elle explique mieux les raisons du retard de livraison...

 

Une régie publique de transports sur la CUB ? Droite et PS freinent des deux pieds !

N'en déplaise à Alain Juppé qui nous reproche parfois, en Conseil municipal, une malsaine "déformation de culture communiste désuette", mais lorsque des multinationales se battent pour obtenir des marchés de délégation de service public (DSP) dans les collectivités locales, ce n'est pas par philanthropie, par excès de sacrifice à l'intérêt général ou de contribution morale ou citoyenne à la vie de la cité... mais bien parce qu'il s'agit de "marché" et donc de profit à la clé, pour l'entreprise et ses actionnaires. Et je me demande naïvement si la gestion directe de la collectivité n'offrirait pas plus de garanties de service public aux usagers, également contributeurs.
Lors du mandat précédent, nous avons impulsé, avec le groupe PCF de la CUB, le choix d'une régie pour la gestion des 8300 places des 16 parkings de la CUB. Bilan positif ! Plus personne ne parle d'erreur et de retour en arrière !
Autre exemple, Münich, jumelée à Bordeaux, 3ème ville d'Allemagne, 10ème ville du monde pour sa qualité de vie, a tous ses services en Régie municipale (eau, électricité, transports...).

Je suis donc étonné que UMP et PS aillent si vite en besogne en propulsant la société KEOLIS à la tête de notre réseau de transport... avant même qu'on ait étudié l'option Régie directe...
Ci-dessous un extrait du journal du PCF des salariés de la Connex (ouvrir aussi annexe):

Lire la suite...

 

Urgence pour le logement à la CUB

Lors du Conseil de CUB de vendredi 13, je suis intervenu, au nom du groupe communiste, sur les questions du logement, notamment sur le bilan du Programme local de l'habitat (PLH) qui fixe les objectifs de productions de logements dans les 27 communes de la CUB (voir annexe). Max Guichard a proposé le vote d'une motion en direction du Préfet, demandant un moratoire sur les expulsions et le blocage des loyers...

Lire la suite...

 

Ouverture de classe à Bacalan !

Premier succès de la mobilisation des parents et enseignants: l'Inspecteur d'Académie ouvre finalement une classe à l'école Charles Martin ! Alors que les rencontres parents IA, Directeurs IA, Parents-enseignants IA, syndicats IA avaient reçu jusque là une fin de non-recevoir, l'Inspecteur d'académie, mesurant sans doute la détermination des acteurs de la ZEP à ne pas lacher, a décidé l'ouverure d'une 7ème classe et s'est engagé à travailler avec les Directeurs d'écoles un projet pour un poste supplémentaire pour le quartier d'ici juin.
Ce n'est qu'un début... continuons le combat !

école Charles Martin le 3 avril

Lire la suite...

 

aménagement St Jean Belcier

Mon intervention au conseil de Communauté (vidéo):

http://www.dailymotion.com/search/vincent+maurin+/video/x1w12z_poles-tertiaires_news

 

Table ronde pour CEWECOLOR

Mercredi 16 janvier, à Bacalan, se tenait la table ronde pour laquelle j'avais interpellé le Préfet le 17 décembre dernier. Autour de représentants du personnel, des salariés, des représentants et élus des collectivités locales, des experts, la DDE, l'UL CGT, le PDG de CEWECOLOR France en personne était en demeure d'expliquer ses choix de fermeture de 2 sites français (Bordeaux et Valence) - voir autres articles du blog -
Je suis intervenu pour dénoncer la logique capitaliste qui consiste à licencier, fermer et délocaliser pour faire monter les profits des actionnaires. J'ai demandé que CEWE ait la même audace à Bordeaux qu'à Fribourg où elle vient de créer une unité de recherche de 70 salariés. J'ai demandé quelle intervention des pouvoirs publics français serait de nature à accompagner CEWE dans de nouveaux projets de développement à Bordeaux ?
à suivre...
table ronde

table ronde

table ronde
photos Eric Lucas

 

SAUVER CEWECOLOR !

CEWECOLOR en lutte

Monsieur le Préfet,

J’ai l’honneur d’attirer votre attention sur la situation de l’entreprise Cewecolor dont les salariés sont en conflit depuis 3 semaines avec leur direction.

En effet, celle-ci a décidé de fermer le site de Bordeaux.

Cette entreprise est spécialisée dans les développements de photos argentique et numérique. Après des moments délicats ces dernières années, elle vient de réaliser 18 millions de profits pour l’année 2006. Alors qu’elle envisage d’étendre son marché sur l’Espagne et qu’elle se trouve sur un secteur peu concurrentiel (Seul Fujicolor est concurrent), Cewecolor décide de fermer ses sites de Bordeaux et Valence.

C’est inacceptable.

Les salariés du site de Bordeaux font des propositions de redéploiement de production afin, notamment, que leur unité de production récupère le marché espagnol. Ils font valoir d’autres choix qui ne manquent pas de cohérence.

Seulement leur direction est enfermée dans une logique de rentabilité qui ne prend pas en compte le développement de l’entreprise mais le seul critère du taux de profit.

Au vu de cette situation de blocage, je vous demande de bien vouloir prendre les dispositions suivantes : en premier lieu, d’établir un moratoire sur les licenciements et réunir une table ronde afin que la direction de Cewecolor prenne en compte les propositions des salariés et de leurs organisations syndicales.

Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

Vincent Maurin Bordeaux le 17.12.07

 

Droit au logement pour tous

Jeudi soir, lors de la réunion publique que le PCF animait à La Bastide, j'ai été interpellé en tant qu'élu CUB, à propos de la notification par la CUB d'une expulsion de 6 personnes actuellement dans un squatt rue Lucien Faure.

Dès vendredi, j'ai écrit (avec Max Guichard Président du groupe PC) à Vincent Feltesse Président de la CUB pour faire stopper la procédure (voir annexe).
Nous avons empêché la coupure d'eau le vendredi matin
Le soir, je me rendais sur place, dans le squatt, pour annoncer l'engagement de la CUB à trouver une solution.
L'urgence et le froid imposent de réquisitionner les logements et bureaux inoccupés. L'intérêt général nécessite d'accélérer la mise en oeuvre du programme local de l'habitat pour construire 7000 logements sociaux à Bordeaux (objectifs officiels) !
squatt rue L.Faure